New York Insolite (Concours Inside) : Septuagesimo Uno Park

New York Insolite Septuagesimo Uno Park

New York Insolite Septuagesimo Uno Park
Central Park est bien sûr le plus grand parc de Manhattan et mon préféré.
Mais si vous préférez les espaces verts plus intimes, il suffit de remonter 3 blocs en direction de l’ouest sur la 71th street jusqu’à Septuagesimo Uno.
En fait, il faut probablement moins de temps pour traverser ce parc que pour prononcer son nom.

Il ne fait pas plus de 200m2 et c’est probablement le plus petit de New York … quoique, je suis sure qu’il y a pleins d’autres petits lieux de cette sorte à découvrir dans cette ville gigantesque.

Pour la petite histoire, ce curieux petit jardin miniature reflète l’essence même du plan d’urbanisme de cette ville puisque face à la croissance de la population et la construction massive dont New York a dû faire face au 19eme siècle, un des maires de la ville de l’époque avait décidé de lancer un programme de parcs miniatures.

Comme les immeubles étaient déjà quasiment les uns sur les autres, cette initiative consistait à mettre en valeur les terrains vides qui les séparaient.
Septuagesimo Uno Park occupe donc la place d’un immeuble.

New York Insolite Septuagesimo Uno ParkNew York Insolite Septuagesimo Uno Park

Comme le mois dernier, j’ai décidé d’organiser un concours toujours dans le thème du Blog.
Cette fois-ci, j’ai décidé de faire gagner un livre de recette : ‘Déjeuner sur le pouce : comme à New York‘ , une vraie promenade gourmande dans New York.

De Wall Street au célèbre immeuble du Fer à Cheval, de quoi savourer et tester les fameux bagel au pastrami , des burgers tex mex ou des club sandwich au saumon.

Même principe que le mois dernier, pour participer, un petit mot en bas de ce billet pour le signaler et quelques clics supplémentaires pour augmenter vos chances :

– si vous me suivez sur Hellocoton  ou Twitter ou Instagram ou Google+ , les liens sont sur la barre latérale gauche.

– si vous relayez le concours sur Facebook (+1), Hellocoton (+1), Twitter (+1) ou Google + (+1 ) et que vous me donnez un lien valide pour vérifier.
Vous avez jusqu’au 
Samedi 12 Octobre , minuit ,  pour participer, j’effectuerais le tirage au sort la semaine suivante. 
Et évidemment, petite précision, ce concours n’est ouvert qu’aux personnes ayants une adresse en France. 

Le mois dernier , c’est Emma qui a gagné le guide du shopping new-yorkais , ce mois-ci , ce sera peut être vous ! 

Edit du 17 Octobre : c’est 1001 Découverte qui a gagné le livre ! 

Light On in New York !

Les lumiéres de Time Square à New York

Les lumiéres de New York

La lumière. 

C’est, je crois, ce qui m’impressionne le plus à New York, cette sorte de feu d’artifice permanent.
Cette fête constante.
La ville qui ne dort jamais.

Si j’avais pu, il me semble que je serais volontiers allée visiter et revisiter chaque soir le toit du Rockefeller Center , admirer l’Empire State Building qui brille de tous ses feux,
A nouveau , en faire le tour plusieurs fois, fixer mon regard le plus loin possible, 
juste pour ce spectacle qu’aucune photo, aucun film ne peut restituer vraiment.

Chaque séjour se finit également par quelques heures à Time Square pour essayer de graver pour un long moment ces lumières et films publicitaires multicolores dans ma tête.
Pourtant, Time Square est loin d’être mon quartier préféré …

La dernière fois, je pensais y être parvenue , m’en lasser et presque m’en écoeurer et pourtant je me surprends à regarder à nouveau avec nostalgie mes photos du lieu…

Je souviens exactement comment, à l’heure fatidique ou le soleil se couche, j’essaye de saisir le dernier rayon de soleil entre les buildings…
Un moment magique , qui donnerait presque le frisson , un moment comme des centaines que vous ressentez à Manhattan , un moment qui vous fait sentir vivant.

Je pense même programmer le prochain séjour au Manhattanhenge , ce phénoméne qui se produit 2 fois par an, au soltice d’hiver et au soltice d’été.
A ce moment là, il est possible de voir le soleil se coucher( pour le soltice d’été ) et se lever ( pour le soltice d’hiver ) dans l’axe des rues horizontales qui sont orientées Est-Ouest. 


Les lumiéres de New YorkLes lumiéres de New York

Les lumiéres de New York

Les lumiéres de New York

New York Insolite : La grille d’aération de Marylin Monroe (Concours Inside)

New York Insolite : La grille d’aération de Marylin Monroe

New York Insolite : La grille d’aération de Marylin Monroe


Le métro passe et un souffle d’air traverse la grille d’aération, faisant volant la jupe de Marylin.Cette scène, tirée de Sept ans de réflexion de Billy Wilder,  et immortalisée par le photographe Sam Shaw, est l’une des plus célèbres du cinéma américain.

Lorsque vous allez à New York, cette image figure sur des posters, des tee-shirts, des tapis de souris…etc : vous aurez l’embarras du choix dans les magasins de souvenirs de la 5eme avenue.
Mais rare sont les gens qui font le pèlerinage jusqu’au lieu de la scène : il se situe au coin sud-ouest de Lexington Av. et de la 52nd St.

 Aucune plaque commémorative à l’emplacement, juste la satisfaction de se dire qu’ici a été probablement scellé le destin cinématographique de Marylin.

Pour la petite anecdocte , Billy Wilder avait prévu de tourner la scéne après minuit pour éviter un attroupement.
Néammoins, le bouche à oreille ramena une foule de photographes et de badauds , ainsi que Joe DiMaggio, le mari de Marylin à l’époque , qui mangeait dans un restaurant non loin.
Lorsqu’il apercut sa femme, jambes nues , il vit rouge et rentra à leur hôtel pour l’attendre.
Le lendemain , lorsque Marylin apparut sur le tournage , le maquilleur dut faire des miracles.
C’en était fini de leur mariage, ils divorcérent quelques temps plus tard… 

New York Insolite : La grille d’aération de Marylin Monroe

New York Insolite : La grille d’aération de Marylin Monroe

New York Insolite : La grille d’aération de Marylin Monroe

Et puisque nous sommes dans le New York Insolite, pour le 1er concours que j’organise ( en l’honneur des 2 ans du blog ) , j’offre à un heureux chanceux un guide du Shopping Insolite à New York, 200 adresses inédites et secrètes, boutiques, tables, petits hôtels … écrit par Sibella Court qui a travaillé pendant 10 ans dans cette ville comme styliste déco pour les plus grands magazines et marques américaines. 


Pour participer, ce n’est pas bien compliqué , un petit mot en bas de ce billet pour signaler

New York Insolite : La grille d’aération de Marylin Monroe

votre participation , et quelques clics supplementaires pour augmenter vos chances :

– si vous me suivez sur Hellocoton  ou Twitter ou Instagram ou Google+ , les liens sont sur la barre latérale gauche.

– si vous relayez le concours sur Facebook (+1 ) , Hellocoton (+1 ), Twitter (+1 ) ou Google +(+1 ) et que vous me donnez un lien valide pour vérifier.

Vous avez jusqu’au Dimanche 8 Septembre , minuit ,  pour participer, j’effectuerais le tirage au sort la semaine suivante. 
Et évidemment, petite précision, ce concours n’est ouvert qu’aux personnes ayants une adresse en France. 

Edit du 09 Septembre : le concours est terminé depuis hier soir. Je trie les réponses et effectue le tirage au sort dans la semaine.

Edit du 13 Septembre : c’est les Cartons d’Emma qui a gagné le guide.

New York 1954.55 de William Klein

New York 1954.55 de William Klein

Juste des instantanés de New York, pas les miens non, mais ceux de William Klein, réalisés en 1954 et 1955.Certaines photos sont floues et c’est normal, son auteur les as voulu ainsi …
D’autres ne sont pas très nettes car il s’agit de photos faites à partir d’un livre,l
ivre que je parcours assez souvent car j’y retrouve exactement ce qui me fait frissonner quand je suis à New York… le chaos, le bruit et en même temps une certaine chaleur humaine et insouciance ou carrément la violence de la rue. 


 » A bord du bateau qui me ramène,
je vois sortir Manhattan du brouillard ….
l’éternel embouteillage des taxis jaunes et les foules dans les rues et le Little Lulu qui surgissent de tous les côtés.
Tous les clichés d’un début de film, je m’attends à entendre la musique ‘Arrivée dans la métropole’ qui va avec.
J’ai l’impression d’être un ballon de défilé publicitaire qui tombe du ciel après avoir parcouru des millions d’orbites.
Je reconnais la ville mais je la vois autrement… Je suis dans une espèce de transe.
Mais j’ai la possibilité de transcrire ce que je ressens.
Je dispose d’un appareil photo même si je sais à peine m’en servir’.

William Klein ( Préface New York 1954-55) 
New York 1954.55 de William Klein


New York 1954.55 de William Klein


New York 1954.55 de William Klein


New York 1954.55 de William Klein


New York 1954.55 de William Klein

Brooklyn Morning , une promenade à New York

Balade à Brooklyn à New York

Brooklyn à New York

Lors de mon premier séjour à New York, j’avais eu un gros coup de cœur pour Brooklyn
Brooklyn le soir, avec ses bars branchés, ses petits restos, ses soirées underground,


Mais surtout Brooklyn le matin, le Dimanche de préférence,
Déambuler dans Dumbo, gouter à la douce ambiance familiale entre terrains de jeux et marchés dominicaux, 
Faire une pause chez Jacques Torres, Waters St, pour déguster un bon chocolat chaud bien épais, 
S’assoir sur les bancs de Brooklyn Heights avec la statue de la Liberté au loin, 
Ecouter des touristes français comparer la vue sur le district financier à la photo pré-11/09 affichée sur la promenade, 
Et disserter sur ‘le truc’ qu’il manque….
Admirer les brown Houses toutes mignonnes et joliment entretenues avec leurs décorations d’Halloween, 
Tomber par hasard sur une fête de quartier entre Montague St et Pierrepont St. 

Et retrouver presque à contrecœur la frénésie de Soho …. 

Brooklyn à New YorkBrooklyn à New York

Brooklyn à New YorkBrooklyn à New York

Brooklyn à New York

Brooklyn à New York

Des adresses à picorer : 

– pour un bon chocolat chaud épais : choisissez la petite boutique du chocolatier français Jacques Torres dans Waters St.

– pour déjeuner , une pizza chez Roberta à Moore St. , une institution à Brooklyn , ou de délicieux sandwichs chez Slatie sur Metropolitan Av.

– pour diner, picorer quelques staters au comptoir accompagné d’un bourbon au Char N°4 dans Smith St.

– pour la séance shopping : à ne pas rater Pomme, une jolie boutique pour enfants d’inspiration française , la boutique vintage CatBird et la friperie Beacon’s Closet du côté de Bedford Av. 

Eileen ‘s Special Cheesecake à New York

Eileen ‘s Special Cheesecake à New York

Eileen's Special Cheesecake à New York

Dans la catégorie Petites douceurs from NYC, après le Momofuku Milk Bar, je vais vous parler d’une petite pâtisserie située au cœur de Nolita, juste en face de Ed’s Lobster Bar ( celui-ci je vous en parlerais une prochaine fois ..). 
Pour qui , comme moi, aime , adore , voir vénère les cheesecakes , c’est chez Eileen’s Cheesecake qu’il faut aller.
Pour la petite histoire, Eileen décida de venir s’installer à Manhattan à une époque ou les prix et les loyers étaient tout à fait abordables, surtout dans le Lower East Side qui depuis est devenu un des quartiers tendances de la grosse pomme..
Quelques temps après l’ouverture de sa pâtisserie, elle se fait rapidement remarquer par la presse et les guides et décroche des prix récompensant la saveur de ses cheesecake.
Si la toute petite boutique ne paye pas de mine, une fois dedans , les centaines de photos et articles de presse accrochés aux murs et le défilé de gourmands ne trompe pas.

Eileen décline de 1001 façon le traditionnel gâteau , en fait des mosaïques de couleurs et de saveurs….
Il y en a pour tous les goûts …  des natures bien évidemment, au chocolat , un peu moins classique,  mais également au dulce de leche , noix de coco , mangue , potiron ou caramel pécan pour les goûts.
Quand à la texture, impossible de traduire ….les adjectifs français ne suffisent pas …  elle est fluffy , airy et creamy comme on dit là bas !

Et enfin, le plus chouette, c’est qu’Eileen vend des mini-cheesecake , la taille parfaite pour les petites faims ou pour ceux qui ont du mal à choisir un parfum …

Momofuku Milk Bar à New York

Momofuku Milk Bar à New York

Momofuku Milk Bar à New York



David Chang est un jeune chef américain d’origine coréenne.
Il a débuté avec une simple foodcart dans les rues de Manhattan.
Rapidement, New York s’emballe pour sa cuisine mixant produits asiatique et tradition mid west américain,  et 10 ans plus tard, il est à la tête d’un empire de plus de 10 restaurants à travers le monde , un magazine et des livres de cuisine ….

On se bouscule désormais dans ses établissements, des jeunes, des vieux, des anonymes  et des peoples …
Lors de mes voyages à New York , je n’en ai testé qu’un seul, le Momofuku MilkBar d’East Village , la version sucrée tenue par Cristina Tosi , initialement chef pâtissier de David Chang.

Mix entre un bar laitier et une pâtisserie , le concept des cookies , lait aux céréales ou milk shakes faisant fusionner les parfums d’orient et d’occident est surprenant.
Tout est permis : les blueberries et le miso , le sorbet au caramel et la feuille de citron vert , milk shake aux bretzel.

Impossible de ne pas avoir envie de tout y gouter quand on y rentre …
Pour ma part, j’ai commencé par tester les truffes aux citron et fraises , des petites boules de gâteaux riches et denses roulées dans un sucre rosé et sucré , un délice …
Ensuite ma gourmandise s’est rabattue la crack pie , une tarte à base de flocon d’avoine dont la consistance rappelle une  crème d’amande très fine et dont le goût de beurre rappelle celui du kouing aman … une vraie tuerie et plutôt addictif …

A l’époque ou j’y suis allée , la grande star était le Compost Cookie , literalement le cookie- déchet  ou l’on met tout ce que l’on trouve au fond du placard.
Le résultat est un cookie moelleux riche en chocolat, noix , pretzel et même en chips.

Sachez qu’il y a des Momofuku Milk Bar dans plusieurs quartiers , East Village , Williamsburg , Caroll Garden , Upper west side … mais qu’un petit tour , ou un long suivant votre appétit , par Central Park s’impose avant de céder à ces tentations . 

Le mieux étant de se prendre des cookies à emporter et de se dégoter un Jacques Torres pas loin pour un petit goûter complet .. quitte à culpabiliser autant en profiter au maximum. 



Momofuku Milk Bar à New York

Momofuku Milk Bar à New York

Momofuku Milk Bar à New York


Momofuku Milk Bar à New York

New York Insolite : Washington Mews

New York Insolite : Washington Mews

New York Insolite : Washington Mews


Washington Mews, c’est le nom de ce passage entre la 5ème Avenue et University Place au beau milieu de New York , une petite rue pavée à quelques mètres de Washington Square.

Elle accueillait au début du 19ème siècle des écuries et les quartiers des domestiques des hôtels particuliers des environs.
Cette petite voie est tellement calme et paisible qu’il est difficile de se croire au beau milieu de Manhattan.

C’est à l’arrivée de l’automobile à New York que ces écuries ont été transformées en logement par John Jacob Astor et Cornelius Vanderbilt.
Depuis , y ont vécu ici John Dos Passos, le célèbre écrivain , auteur du très beau Manhattan Transfer , un vrai référence d’étudiante me concernant , ou Edward Hopper, l’artiste peintre ou enfin Gerturde Vanderbilt Whitney, fondatrice du Whitney Museum sculptrice renommée.
C’est dans ce havre de paix que s’est installée la New York University et en particulier « la Maison Française » et « l’Institute of French Studies ».
Inutile d’essayer d’y louer ou d’y acheter une petite maison, elles sont désormais toutes réservées aux centres d’étude de l’allemand, de l’irlandais et du français. 

Je profite de ce billet pour vous signaler que mon blog est désormais présent ici. 

New York Insolite : Washington Mews

New York Insolite : Washington Mews

New York Insolite : Washington Mews

New York Insolite : Washington Mews New York Insolite : Washington Mews

Paris Vs New York

Paris versus New York …. en vidéo.
Mais pas la vidéo de Vahram Muratyam comme vous vous y attendiez.
Cette vidéo là a été tourné avec un téléphone portable , à Paris et à New York.
Son principe est très simple : deux amoureux se reveillent , l’un à Paris , l’autre à New York.
Ils se préparent pour un voyage , un voyage pour rejoindre l’autre … à Londres sur le Millenium Bridge.

On découvre New York , Londres et Paris à travers leurs yeux… merveilleux , non ?