New York Street Art

New York Street Art

New York Street art
Je crois bien n’avoir jamais parlé Street Art concernant New York, pourtant ce n’est pas ce qui manque dans cette ville et puis il est possible d’en trouver dans tous les quartiers avec des styles plus ou moins différents. 

 Déjà à la sortie de l’avion, en traversant le Queens, on peut croiser quelques beaux spécimens de cet art de rue.

Mais quoi de plus normal finalement puisque le mouvement est né dans les rues de New York au début des années 70.
Depuis ce moment là, il est rapidement devenu un phénomène mondial qui a explosé au début des années 80 grâce au talent de Jean Michel Basquiat qui sous son pseudo de SAMO ( Same old shit ) inondait de ses tags les rues de New York.
Depuis d’autres artistes, comme, Bansky , sont passées par là , revêtant les murs de la grosse pomme au fil des années.

J’ai pour ma part croisé bon nombre de petites ou grandes œuvres au cours de mes tribulations dans cette ville, y compris durant le marathon.
Evidemment, rien de Bansky dans le lot mais beaucoup de composition d’Hacula dans Soho..
Face à de telles créations, j’ai souvent envie d’en découper un petit morceau et en ramener un chez moi, façon mon stickers de New York  

New York Street art
New York Street art
New York Street art

New York Street art

New York Street art

New York Street art

New York Market

New York Market – les marchés de New York

New York Market
En se promenant dans New York, il n’est pas rare de tomber par hasard sur un marché aux fruits et aux légumes, sur une place ou au beau milieu d’une rue, voire parfois sur une avenue aussi prestigieuse que Broadway.
Le plus connu est évidemment celui d’Union Square, marché bio des bobos new-yorkais avec comme mot d’ordre : voir et être vu.
Il se tient les  lundis, mercredis, vendredis et samedis du côté Nord et Ouest d’Union Square, entre 8h et 18H.
Le must de ce marché, ses boulangers et pâtissiers qui vous vendent des apple/cinnamon muffins ou des blueberry pies.
Ensuite, dans les derniers nés, Eataly est le nouvel endroit tendance pour les personnes qui  apprécient la gastronomie italienne.
A Eataly, on trouve de tout : des poissions entiers, de la mozzarella et du jambon de parme importé.  Aux restaurants et aux bars,  vous pouvez déguster une grande sélection de plats italiens, chaque restaurant ayant sa spécialité.
Seul petit hic : les prix.

Un autre incontournable est le  Chelsea Market .
Ce marché, qui est situé dans un ancien bâtiment industriel à 9th Avenue est l’endroit idéal pour faire des courses ou pour une pause déjeuner .
Tout le long de la galerie, il est possible de trouver des stands pour tous les goûts , Amy’s Bread pour les amateurs de  sandwiches, muffins ou cupcakes délicieux, Friedman’s Lunch pour déguster le vrai comfort food américain comme des hamburgers, du chili ou des pâtes au fromage en s’accoudant sur une des tables de bar et si vous préférez la cuisine asiatique , il y a le Chelsea Thai où l’on cuisine au wok .

Et puis surtout, il y a les petits marchés de rues , que vous découvrirez par hasard , en vous promenant … mais si comme moi, vous aimez découvrir une ville à travers ses marchés , voici une petite liste :
A Brooklyn :
Greenpoint-McCarren Park Green Market, entre Lorimer et Driggs,
Grand Army Plaza Green Market, à l’entrée Nord de Prospekt Park,
Fort Greene Park Green Market, Washington Pk entre Dekalb et Willoughby

A Manhattan :
Tucker Square Green Market, 66ème rue ouest et Columbus Avenue
Dag Hammarskjold Plaza Green Market, 47ème rue Est et 2ème Avenue
Columbia Green Market, Broadway et 114ème rue
Bowling Green Market, Broadway et Battery Place
Tribeca Green Market, entre Greenwich Street et Chambers Street
Tompkins Square Green Market, 7ème rue Est et Avenue A
Abingdon Square Green Market, 12ème rue Ouest et Hudson Street
St Mark’s Church Green Market, 2ème Avenue et 10ème rue

Ainsi qu’à Chinatown :
sur Canal Street entre Centre et Mulberry Street,
sur Mott Street entre Canal et Grand Streets,
et sur Grand Street entre Mott Street et Christye Street.

New York Market

New York Market

New York Market

New York Market

Magnolia bakery à New York

Magnolia bakery à New York

Magnolia bakery à New York


‘ Dites-lui que je suis comme elle, que j’aime toujours les chansons

Qui parlent d’amour et d’hirondelles, de chagrin, de vent, de frissons

Dites-lui que je pense à elle quand on me parle de magnolias …’


Non, ce n’est pas Disco qui est passé Dimanche soir sur TF1 qui m’inspire, arrêtez tout de suite la choré , je ne compte pas du tout vous parler de Claude François et de ses chansons…
 
Certes le sujet de ce post concerne un autre monument, un classique… pour les new-yorkais !
Un truc que l’on trouve  , en particulier , dans une boutique qui s’appelle Magnolia Bakery … le fameux cupcake , l’équivalent de nos macarons.
Un incontournable aux Etats Unis, et qui débarque tout juste et timidement en France.

Pour ceux qui viennent à New York pour la première fois, il existe plusieurs adresses.

Tout d’abord, ceux qui nous culpabilisent le moins, les minicupcakes de Baked by Melissa (526 Broadway Avenue) au chocolat et au beurre de cacahuètes , une bouchée et hop ils sont engloutis et ainsi on peut en goûter plusieurs sans aucun scrupule …
Ensuite, il y a Eleni’s au Chelsea Market , endroit parfait pour déjeuner le midi et finir par une petite douceur …
Et enfin, il y a Magnolia Bakery , celle que toute fan de Sex and the city,  qui se respecte, connait …
Ne vous étonnez pas devant la queue à l’extérieur de Magnolia, sur Bleecker Street et surtout ne vous moquez pas , cela ne vous est jamais arrivé de faire la queue pour des macaron Ladurée ?

L’art du cupcake réside dans la création et dans la décoration de son petit chapeau et là l’art est sans limite.  Et l’intérêt du cupcakes c’est ça : la couleur  et  la déco made in USA.

Personnellement, je suis moyennement fan et rapidement rassasié avec un spécimen mais faire un petit tour dans ces bakery si spéciale reste un incontournable quand je vais à New York , j’aime les regarder et ne me lasse pas de l’atmosphère sucrée de la boutique. 

Magnolia bakery à New York

Magnolia bakery à New York

Magnolia bakery à New York


New York New York


Il y a 1 an de cela, jour pour jour, j’étais à New York en train de courir le marathon.

Le seul fait d’y penser me colle le frisson et me ramène en mémoire les cris des new Yorkais qui encouragent les coureurs, la beauté de la 1ère Avenue quand elle apparaît de tout son long face à vous à la sortie du QueensBoro Bridge,  ou la chaleur humaine de Brooklyn

Je crois que je connaissais déjà bien cette ville avant et pourtant j’ai eu l’impression de la découvrir à nouveau pendant ces 5h50 de dur effort..
Et puis, j’ai aussi encore en tête le départ avec « New-York New-York » De Franck Sinitra en guise de fond sonore …

Depuis 1 an, on me demande très souvent si je pourrais courir à nouveau un marathon et si oui lequel ….
Oui, je pourrais vraisemblablement fournir à nouveau cet effort mais uniquement à New York car ces sentiments là, j ne pense pas pouvoir les revivre ailleurs. 

Charles Bukowski et Bowery Street

Ma référence concernant Bowery Street reste Charles Bukowski.
Non que je sois une immense fan de cet écrivain mais un de ses livres m’a particulièrement bouleversé :  ‘Souvenirs d’un pas grand-chose’  ou il raconte son enfance et son adolescence et évidemment les premières beuveries.
Ce livre aura surement contribué à l’image très attachante que j’ai de l’homme.

Néanmoins, Bowery Street restait dans ma tête le quartier populaire du début du siècle avec ses bars , ses clubs douteux ou cet auteur avait l’habitude de passer ses nuits. 

C’est donc légèrement inquiète que , lors de mon premier séjour New Yorkais, j’ai débarqué à mon hôtel situé dans Rivington St donnant directement sur Bowery,  l’inquiétude s’est très vite estompée.


Car ce quartier, le Lower East Side ,  est  devenu depuis quelques années The place to be avec ses boutiques de fringues vintage , ses magasins de musique ou ses crémeries à la française …
Moby y a même installé un petit resto bio , le Teany au 90 Rivington St.

Evidemment, le coin est hautement connu des touristes grâce au mémorable Katz’s , immortalisé dans ‘Quand Harry rencontre Sally‘.

Quoi qu’il en soit , Bowery Street et le Lower East Side reste mon quartier ..et oui, on n’oublie pas une première fois.
Quand je retourne à New York, je prends un plaisir particulier à y flâner  m’y perdre , refaire le Musée d’Art moderne qui n’a rien d’extraordinaire , traquer les petits détails du quotidien et parfois m’ asseoir dans un petit bar pour ressasser les souvenirs.

New York Vs Paris



De tous les goodies Little Box que j’ai reçu, les cartes de Vahram Muratyam sont probablement celui que j’ai préféré.
J’en ai ramené 3 au boulot pour les afficher face à mon bureau et pouvoir les zieuter toute  la journée,
J’en ai épinglé une dans ma chambre pour qu’elle m’accompagne dans mes rêves ,
J’en ai scotché une dans ma cuisine pour me donner envie de faire des cupcakes , sans succès …
Et pourtant , pour moi , la saga New York Vs Paris n’est pas terminé.
J’ai très récemment fait l’acquisition de la version poche de son livre et ait découvert pleins de nouvelles illustrations qui m’ont enchanté ..
Alors je sais que j’ai déjà fait un billet sur ce sujet , merci quand on aime , on ne compte pas !



Ads from New York

Lors de notre dernier séjour à New York , en Novembre 2011, j’ai pris un malin plaisir à traquer les affiches publicitaires….  

Dans des lieux improbables ou tout à fait probables comme Time Square,  
Des pubs originales ou des pubs sexy pour Victoria Secret ou Mickael Kors ,
Des affiches de films de J. Edgar,
Des pubs perchées pour la vodka Figenza ,
Des pubs sportives pour la NBA
Des pubs mignonnes pour Diane von Furstenberg qui se telescope avec Lipton ,  
Des pubs d’artistes ,  
Ou des pubs maintenant ultra connues … comme celle de DNY. 

Top of the Rock

A New York,

Au sud, l’Empire State Building of course, et au loin les gratte-ciels du financial district qui se dressent à l’extrémité de Manhattan.
Au nord, Central Park, bordé par la 5è Avenue et Central Park West.
Encore plus au Nord, Harlem puis le Bronx disparaissent dans la brume de la fin de journée.

A faire pour le mythe et pour le coucher de soleil..
Invariablement, la même question se pose : Top of the Rock ou Empire State Building ?

Pour  les avoir fait tous les 2, je vous conseillerais … les 2.
L’Empire State Building offre une vue magnifique sur le Chrysler Building et sur le Financial District.

Top of The Rock permet d’immortaliser l’Empire State Building en 1er plan devant Downtown mais offre  également une vue imprenable sur Central Park

 

Mon New York Gourmand

J’ai eu la chance de découvrir New York lors de mon premier séjour avec la bonne personne …
Elle y avait des amis , des amis d’une autre vie ou d’une vie parallèle.
Ces personnes, particulièrement bien introduit dans le milieu gastronomique, nous ont fait découvrir le New York des gourmands.
J’en ai retenu 2 adresses, le Spice Market et Butter Restaurant.

Lors de notre séjour en Novembre, je n’avais qu’une seule envie, retourner dans ces 2 endroits ou je m’étais régalée.

Butter étant définitivement le restaurant à la mode, très socialite from New York, nous n’avons pas pu obtenir de réservations.

The Spice Market est également une adresse assez courue mais il est toujours possible d’y trouver une table en début de semaine au déjeuner.

C’est donc ainsi qu’avec nos compagnons de voyage, nous nous sommes retrouvés lors de notre derniere journée dans ce lieu si particulier.

Véritable havre de paix dans le MeatPack District , ce restaurant propose des plats du sud de l’Asie,  raffiné , simple mais excellent.

Inspiré du Street Food asiatique, les plats sont à partager et offrent tous des saveurs complexes et intenses.
La décoration est tamisée , exotique et sensuelle, les couleurs chaudes et les matériaux riches.
Le temps d’un repas, pour la 2° fois, j’ai juste eu l’impression de goûter à la vie des gens riches et célèbres.

Et pourtant … le menu gastronomique est à 48$ soit 36€, ça reste honnête non ?

Entre Spiced Chicken Samosa et Lobster Summer rolls , nous nous sommes régalés et en avons encore les papilles toutes émoustillées…







Et comme, chaque séjour à New York est l’occasion de découvrir une nouvelle adresse culinaire…

A venir donc, dans la rubrique Mon New York Gourmand,  le Café Ino et le Sechuan Gourmet.