Charles Bukowski et Bowery Street

Ma référence concernant Bowery Street reste Charles Bukowski.
Non que je sois une immense fan de cet écrivain mais un de ses livres m’a particulièrement bouleversé :  ‘Souvenirs d’un pas grand-chose’  ou il raconte son enfance et son adolescence et évidemment les premières beuveries.
Ce livre aura surement contribué à l’image très attachante que j’ai de l’homme.

Néanmoins, Bowery Street restait dans ma tête le quartier populaire du début du siècle avec ses bars , ses clubs douteux ou cet auteur avait l’habitude de passer ses nuits. 

C’est donc légèrement inquiète que , lors de mon premier séjour New Yorkais, j’ai débarqué à mon hôtel situé dans Rivington St donnant directement sur Bowery,  l’inquiétude s’est très vite estompée.


Car ce quartier, le Lower East Side ,  est  devenu depuis quelques années The place to be avec ses boutiques de fringues vintage , ses magasins de musique ou ses crémeries à la française …
Moby y a même installé un petit resto bio , le Teany au 90 Rivington St.

Evidemment, le coin est hautement connu des touristes grâce au mémorable Katz’s , immortalisé dans ‘Quand Harry rencontre Sally‘.

Quoi qu’il en soit , Bowery Street et le Lower East Side reste mon quartier ..et oui, on n’oublie pas une première fois.
Quand je retourne à New York, je prends un plaisir particulier à y flâner  m’y perdre , refaire le Musée d’Art moderne qui n’a rien d’extraordinaire , traquer les petits détails du quotidien et parfois m’ asseoir dans un petit bar pour ressasser les souvenirs.