Kawa Ijen , le volcan de la lune


Le Kawa Ijen, qui culmine à 2386 m , est principalement exploité pour son soufre.
Chaque jour, des javanais, appelés les pencaris, risquent leurs vies et usent leur santé pour extraire du cratère du volcan ce soufre si précieux.

Chaque porteur est équipé d’un double panier en osier dans lequel, suivant sa force, il peut porter entre 40 et 100kg de soufre.
Ils parcourent 6 km aller-retour, dans des pentes terreuses et glissantes ou dans un labyrinthe de cailloux.
Pourtant, plus d’une centaine d’hommes le font chaque jour, pour près de 1 500 roupies par kilo, soit à peine plus d’un euro.
En ramenant plusieurs cargaisons par jour, ils espèrent  gagner 180 000 roupies : environ 10 euros, quasiment une fortune en Indonésie … la contrepartie, fatale, c’est une espérance de vie réduite par rapport au reste de la population indonésienne.
En effet, l’âge moyen d’un mineur ne dépasse guère 40 ans à cause des vapeurs nocives et suffocantes qui se dégagent du lac.


L’ascension du Kawa Ijen se fait souvent tôt le matin.
Une petite pente raide permet d’accéder au cratère,  avec autour et en toile de fond, les sommets verdoyants qui semblent vouloir s’accrocher au ciel.

Une fois en haut, un paysage lunaire révélé et une vue magnifique…
Les coulées de lave enserrent un lac bleu turquoise, dont la couleur est due à l’acidité de ses eaux.

Le soufre sort du cratère à l’état liquide, puis une fois solidifié, celui-ci est coupé afin d’être transporté par les pencaris.
La vue est totalement surréaliste, comme si elle émanait de l’esprit d’un savant fou.
Pour ma part, étant enceinte à l’époque du voyage, je n’irais pas plus loin.
Mais les autres, malgré l’interdiction qui est faite aux touristes de descendre plus bas, poursuivront leur chemin dans le cratère avec les porteurs. 
Au retour, nous nous arrêterons aux cabanes où les pencaris vendent les blocs de soufre.
Ils nous raconteront comment Nicolas Hulot, pour son émission Ushuaïa, avait été débarqué sur le bord du cratère par un hélicoptère, tourné quelques images et s’en était retourné aussi rapidement.

Une scène qui leur avait paru surréaliste … 

Le Kawah Ijen en quelques chiffres :

– dimensions du lac : 1 km de long environ sur 600 m de large
– profondeur : environ 200 m

– c’est le plus grand lac d’acide sulfurique et chlorydrique du monde : 37 millions de M3

Publié par

Isa

Blog LifeStyle & Photographie ...Street Art, voyage,culture et Bordeaux en toile de fond.

38 réponses sur « Kawa Ijen , le volcan de la lune »

  1. Ce monde nous propose décidément bien des moments sulfureux !
    Chacun en retire un 'point de vie' que tu nous exposes avec beaucoup de délicatesse.
    Biz

  2. Photos magnifiques comme toujours !!
    J'avais vu un reportage sur France5 sur le travail effectué la bas et pfiou dur dur de s'iaginer qu'ils risquent leur vie comme ça ! Des conditions de travail très durent 😡

  3. Ces gens-là mettent tous les jours leur vie en danger pour nourrir leur famille, ils sont beaux, souriants malgré tout, et très courageux, on devrait prendre plus souvent exemple sur ce genre de personnes et relativiser sur notre petite vie.
    C'était ma petite parenthèse, sinon tes photos sont splendides et le lieu est complètement irréel, je rêve d'y aller, Java doit être une merveille, en tous cas, les photos font rêver 😉

  4. C'est très beau mais quelle horreur pour tous ces gens qui travaillent là 😦 Je ne savais pas du tout que le soufre pouvait être solidifié, j'en apprends tous les jours avec toi 🙂
    Bon après-midi Isa !

  5. C'est terrible de lire ce qui arrive aux porteurs…
    Ça me rire quand tu parles de Nicolas… Il n'y a que lui pour faire un truc pareil !
    Ton article est fantastique comme toujours et tes photos sont magnifiques !!

  6. Bsr Isa
    Je trouve ton aventure palpitante , c'est franchement top de pouvoir aller là bas – tes photos sont superbes – et je porte un intérêt marqué à tes commentaires – çà donne envie de vivre tout çà

  7. Les paysages sont magnifiques !
    J'avais déjà lu à propos de ces travailleurs, ça fais mal au cœur ! Même si je suppose qu'ils sont bien conscients des risques encourus, mais si c'est le seul travail qu'ils peuvent faire pour nourrir leur famille…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s