Le retour d’Inde

Depuis que je suis rentrée d’Inde, je n’ai pas écrit de billets sur mon retour.
Je suis rentrée, j’ai raconté mon périple à beaucoup de personnes, posé mon appareil photo et oublié les prémices des différents billets que j’avais initié sur la fin du voyage dans un coin de mon ipad.
Pourtant, j’ai encore beaaucoup de choses à raconter , notamment le Kerala qui m’a beaucoup plu ou de conseils à transmettre…

Après mon retour, plus les jours passaient, moins de personnes me posait de questions et j’ai petit à petit, remisé ce voyage dans un petit coin de ma tête, en attendant…
Je crois que comme pour beaucoup de choses dans la vie, il fallait que je fasse mon deuil de cette expérience.

A chaque fois que je racontais comment cela s’était passé, j’avais un peu l’impression de me dédoubler … l’Inde est tellement différente de nos vies, de notre quotidien, surtout quand on le vit de manière aussi impliquée qu’il n’est pas possible de raconter.

C’est un peu comme un monde parallèle, ou un rêve secret … si vous n’y êtes pas dedans, difficile de vous le faire toucher du doigt.

Et pour tout vous dire , mon retour a été assez compliqué , à peine remise du décalage horaire qu’il a fallu que je gère un déménagement en parallèle d’une reprise du travail particulièrement intense intellectuellement parlant , même si mes patrons sont suffisamment compréhensifs pour me laisser un peu de temps mais bon quel gap tout de même.

Souvent, j’ai une petite pointe de nostalgie en pensant aux personnes avec qui j’ai vécu là-bas, à chaque heure de la journée, je sais exactement ce qu’ils font.
La nourriture indienne me manque aussi, je n’ai d’ailleurs pas vraiment d’appétit depuis que je suis rentrée et mes journées finissent immanquablement par un lassi que je récupère en rentrant du boulot au resto thaï à côté de chez moi.

Pourquoi ce billet ?
Car ce week-end, à nouveau, j’ai parlé de mon expérience avec des amis , de manière peut être plus claire et compréhensible.
Je crois que j’ai pris suffisamment de recul pour poursuivre l’aventure au travers de nouveaux billets , me plonger dans les photos et les trier , peut être me faire un bon restaurant indien sans avoir peur d’être déçue … 

J’ai aussi suffisamment de recul pour savoir maintenant que j’ai beaucoup aimé ces 4 semaines , qu’elles ont éclairé ma vie d’une aura spéciale et que ce voyage n’aura pas été vain.