Le contraste indien

Difficile de parler de ce voyage sans avoir l’impression d’en laisser forcément une partie de côté… On ne peut pas raconter toutes les impressions ressenties lorsqu’elles se succèdent avec autant d’intensité, qu’elles s’enchaînent sans répit …. et puis à vivre l’Inde au quotidien et dans son quotidien , on finit forcément par céder à l’anarchie … et globalement c’est l’anarchie dans ma tête , je n’arrive pas à démêler les différents sentiments suscités par mes tribulations , qu’ils soient positifs ou non.
L’expression qui revient très souvent , est que l’Inde est un pays de contraste …. mais comment exprimer exactement ce que l’on ressent , car c’est aussi un contraste de sentiment.
Clairement , il y a des moments ou j’aurais aimé pouvoir fermer les yeux et ne sentir que des effluves de jasmin , écouter des mantras , les rouvrir et être entourée d’indiens tolérants, ouverts d’esprit, désintéressés…
Dans ces moments là, j’étais bien loin de cet eden …. dans ces moments là , j’étais perdue dans la circulation urbaine à devoir faire le choix entre me faire écraser , finir estropiée ou attendre 10 minutes pour pouvoir traverser.
J’etais préoccupée par le fait d’éviter de frôler de trop près l’homme qui arrivait en face de moi et qui cherchait à accrocher mon regard tout en se grattant l’entrejambe.
Ou je marchais au milieu d’une foule d’indiens dans une rue commerçante sur des amas de détritus jetés par terre ….
J’ai eu du mal pendant ces 4 semaines à trouver une accalmie dans les sentiments contradictoires que ce pays génère en moi. Je n’étais clairement pas venue pour retrouver mes repères d’occidentale et savait que le gap entre ma vie et ce que j’allais découvrir , était énorme mais l’Inde ne laisse aucun répit ou si peu … pas moyen de se poser pour décompresser et faire un point.
Et pourtant , j’aurais aimé vous parler à chaud des pujas , cérémonie hindou honorant un dieu , auxquelles j’ai assisté avec la famille qui m’héberge , des visites quasi quotidiennes au temple , des repas de famille ou on m’apprends à manger avec la main droite ( une gageure pour la gauchère que je suis ) et à boire sans que mes lèvres touchent le verre , des virées à la plage de Mallapuram avec les enfants …. etc

Mais une fois devant mon écran , j’étais déjà passée à autre chose et comment revenir sur des moments qui humainement m’avait beaucoup apporté , je n’avais plus les mots … J’espère les trouver une fois rentrée en France…

Publié par

Isa

Blog LifeStyle & Photographie ...Street Art, voyage,culture et Bordeaux en toile de fond.

11 réponses sur « Le contraste indien »

  1. Oui, malheureusement, l'inde marque autant ( si ce n'est plus ! ) par sa misère que par ses couleurs et ses lieux magiques ! En tout cas, merci d'avoir pris du temps pour nous faire partager ce pays et sa culture et tous ces beaux clichés !

  2. Il m'arrive aussi dans un pays que je visite de faire en sorte de ne garder que les bons moments, mais de garder quand même dans un petit coin de ma tête les choses dont il faut que je me méfie pour mes prochains voyages ou pour mettre en garde mes proches.

  3. Vous exprimez exactement ce que nous avions ressenties toutes les deux lors de nos voyages respectifs : Vivre ce contraste au quotidien, être déchirée entre le dégout, l'incompréhension et l'admiration !
    D'autres qui étaient avec nous, n'ont retenu que la misère et la saleté, d'autres arrivent à trouver une spiritualité…Nous cherchons toujours à saisir et ranger nos impressions !

  4. Finalement, tu décris parfaitement ce que tu ressens, et tu me confortes dans l'idée que je ne pourrais pas y aller (même si je rate toute la partie « positive »). Tes photos sont très belles, j'adore la dernière pour ses jeux de lumière. Je choisis la première pour le thème de la semaine à venir (Au ras du sol) et pour cette semaine (transparence), je choisis la verrière de ta précédente série.
    Bon courage et à bientôt

  5. C'est rien de dire qu'il y a des contrastes, et toi au moins tu as su les regarder, les observer ! Ce que tu ramèneras de ce voyage, c'est aussi ce déchirement 🙂

  6. Ca doit être impressionnant et tellement différent. Ca me la déjà fait au Mexique, le fait d'avoir tellement d'émotions que tu t'en perds complètement, c'est fou ! « je n'arrive pas à démêler les différents sentiments suscités par mes tribulations , qu'ils soient positifs ou non. » J'ai adoré cette phrase.

    Je crois que je n'irai jamais en Inde. Non pas parce que j'ai entendu des mauvaises histoires, jamais d'ailleurs, mais ce que tu racontes, j'ai toujours eu cette impression, le fait d'être oppressée, de ne pas pouvoir respirer, c'est curieux !

  7. Le contraste entre ta vie en France et ce que tu as vécu en Inde doit être des plus troublants. j'espère que tu as réussi à faire le pont depuis ton retour 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s