L’inconnue de Bangalore d’Anita Nair

L’inconnue de Bangalore d’Anita Nair

L'inconnue de Bangalore d'Anita Nair

À défaut de trouver Compartiment pour dames d’Anita Nair en version iBooks , je me suis rabattue sur le dernier roman de cet auteur , L’inconnue de Bangalore … un thriller à la sauce indienne et mon timing veut que je l’ai dévoré pendant mon séjour dans cette ville.
Je n’ai évidemment pas parcourue les quartiers et le lieux cités mais je pense que cela a ajouté une certaine saveur à ma lecture ….
Ce roman est captivant et entraîne encore une fois dans une Inde aux antipodes des images exotiques que l’on peut contempler dans les brochures touristiques.
Anita Nair brouille les pistes en construisant de courts chapitres qui permettent de basculer d’un personnage à l’autre sans en dire trop et cela permet de maintenir de l’intrigue.
Le personnage de Gowda, inspecteur de police , ours mal léché, intrigue. De la même manière que l’on témoigne du plaisir à suivre cette histoire trépidante, on se plaît à observer cet être écorché vif qui sombre dans l’alcool et se raccroche à son existence à travers ses rapports avec son adjoint et son amour de jeunesse.
À travers l’enquéte , tous les aspects du quotidien indien sont abordés … les castes , les fêtes religieuses , les cinémas porno , les policiers apathiques et/ou corrompus, les mariages arrangés et les eunuques ….
C’est en lisant ce livre que je me suis demandée si j’étais capable d’en distinguer dans la rue et finalement , quelques jours plus tard , dans les rues de Chennai , j’en ai aperçu un groupe … impossible d’y passer à côté tellement ils étaient le centre de l’attention des indiens autour et pour une fois je passais inaperçue …
Bref , un thriller captivant dans une Inde ambiguë…


4ème de couverture : Première nuit du Ramadan à Bangalore, la cosmopolite Silicon Valley de l Inde. Le quartier musulman de Shivaji Nagar brille de mille feux, mais dans une sombre ruelle, un jeune prostitué est attaqué et brulé vif…
D autres meurtres vont bientôt suivre et il semble très vite clair que l on a affaire à un tueur en série. L inspecteur Borei Gowda à la cinquantaine désabusée, n arrive pas à comprendre le lien entre ces morts, mais les témoins évoquent tous une femme d une grande beauté. Une première piste…