Reals Humans



Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler série tv en cette fin de semaine.
J’en regarde des séries, bien moins que certains mais beaucoup trop à mon goût…
J’ai eu un gros coup de cœur récemment pour Real Humans , une série différente mais pas moins passionnante.
Reals Humans est une série suédoise de science fiction qui situe l’action dans un monde parallèle Äkta Människor.
Dans cette société, les robots dits ‘hubots’ vivent parmi les humains.
 A la fois consommables, objets utilitaires ou sexuels, ils sont totalement intégrés dans la société. Intégrés oui, mais pas acceptés par tout le monde…

C’est là que Real Humans pose le problème de la place de cette technologie au sein des humains.
Les Hubots sont parfaitement interprétés, leur peau lisse, leur manière de bouger, d’observer, de sourire ou pas et d’inquiéter parfois sont troublantes.
Ils ont toutes les fonctions : ils peuvent faire le ménage, accomplir des tâches difficiles, aider les enfants à faire leurs devoirs ou être de dociles objets sexuels.

Dès les premières minutes, on pense inévitablement à Blade Runner, d’autant plus que parmi les personnages principaux, il y a des policiers d’une section spéciale chargée des crimes commis par les machines.

Là où la série devient vraiment géniale, c’est qu’en parlant des machines, elles traitent également des humains, de nous, de nos déviances.
Ces robots ont été créés pour faciliter la vie des humains en accomplissant ce qu’ils ne veulent plus faire.

Mais, ils ne font que révéler l’égoïsme, l’individualisme forcené de cette société.
Se révèle rapidement au fil des épisodes des comportements humains négatifs, la jalousie, la xénophobie, la peur de la solitude, la vieillesse, enfin bref, ça parle de nous.

Sur le plan de l’esthétisme, du scénario, cette série est une vraie réussite et change des séries américaines, certes de qualité, mais dont on pourrait presque finir par se lasser…
Une série qui gagne à être connue.
Le jeudi soir, sur Arte.