Arcachon, ville d’hiver

Arcachon est un peu hors du temps en ce mois de Février mais les bordelais avez tout de même fait le trajet en masse pour profiter de cette belle journée d’hiver. 
Gaufres à la chantilly, plateau de fruits de mer et glace à l’italienne au menu…

Pour notre part, nous avons commencé par nous prélasser sur la plage au soleil avant d’aller gouter au calme de la ville d’hiver et y  découvrir une collection impressionnante de manoirs et constructions style maison de poupée, avec des jardins tropicaux et des pelouses à l’anglaise.
C’était  irréel, calme, et l’on éprouve presque une certaine nostalgie à voir toutes ces demeures qui témoignent d’histoires d’une autre époque…

C’est la ligne de chemin de fer qui matérialise la limite entre la ville d’Hiver et la ville d’Eté.
Au départ, ce quartier d’Arcachon,
construit dans les années 1860 à l’initiative des banquiers Emile et Isaac Pereire, avait surtout une vocation climatique et médicale.
Rues et allées ont été dessinées au milieu de la forêt de pins, toutes sinueuses pour éviter les courants d’air.

Toutes les villas sont différentes et chacune a son histoire.
De la plus simple ‘arcachonnaise’ à la villa la plus cossue, toutes ont leur charme.