Khao San Road

Ultime étape de notre trip en Thailande : Bangkok ou nous débarquâmes en fin d’après midi, juste à temps pour prendre la mesure du quartier que  j’avais choisi pour notre stop dans cette mégapole asiatique :   Khao San Road, quartier des backpackers de Bangkok.

Ce lieu, une rue de quelques centaine de mètres est un peu  la Mecque de la backpacking trail, tout le monde sait où elle est, on y est tous allé ou on y va bientôt… 
Certains détestent  d’autres adorent … je suis plutôt dans la seconde catégorie même s’il m’est arrivé parfois de rechercher le calme pendant ces 3 jours sur Bangkok. 
On trouve de tout sur Khao San Road , tout voyageur pourrait presque arriver le sac à dos vide et s’équiper entièrement ici. 

Quand nous y parvenons, les  vendeurs ambulants commencent juste  à installer leurs stands pour le marché de nuit tandis que ceux de la journée plient bagages … 
Les belles hôtesses thaïlandaises aux talons hauts perchés prennent la pause devant les restaurants pour attirer les touristes,
Au milieu de la rue,   un stand pour faire de fausses cartes d’identité (étudiants, presse, Cni …etc ) est disposé là bien en évidence ,
Quelques pas plus loin, une vendeuse de mangues, et à côté d’elle, un stand de pad thai , puis un de kebab ,
Juste en face, une gargote propose divers insectes et larves dont des scorpions, grillés évidemment …
Puis le vendeur de viagra et anti dépresseurs, 
Et soudain,  notre sourire s’élargi devant le vendeur de pancakes.
Dieu qu’on en aura mangé  des pancakes bananes-chocolat !

Petit à petit, les stands de rue envahissent les trottoirs et il devient plus difficile de circuler. 
Régulièrement, des patrouilles de police sillonnent la rue pour faire reculer les vendeurs mais dès qu’ils sont partis, tout le monde redeballe sa camelote et il ne reste plus qu’une mince allée pour frayer son chemin.

Le mieux à faire , s’installer à une terrasse et observer la faune déambuler et vivre … 


Petit carnet pratique : 

– pour les gourmands, pour une fois pas de liste de restaurants , mais plutôt l’incitation de gouter à la nourriture que proposent les stands de rues , il y a en pour tous les gouts et vous auriez tord de vous en priver. 

– côté logement, j’avais opté pour un hotel sur les bords de Chao Praya, le Navalai Resort . Le Rambutri Village Plaza est visiblement très bien et à des tarifs un peu plus bas. 

– Pour se déplacer , Les moyens de transport sont nombreux. Pour faire un court trajet, on peut emprunter un tuk-tuk , un bateau-taxi, mais également le « skytrain » (monorail aérien), le métro ou bien un taxi meter . Il vaut mieux éviter de louer un véhicule, la circulation étant souvent infernale. J’ai aussi croisé quelques touristes à vélo mais je suis assez sceptique sur le plaisir qu’ils ont pris ..