Chiang Maï Temple

Pour commencer ce billet, petite précision utile, wat en thaï signifie temple, c’est pour cela que tous les noms de temples démarrent par Wat. 
…  «Pas encore des wats !» direz-vous probablement si vous arrivez à Chiang Mai après avoir passé quelques jours à Bangkok.

Vous pouvez évidemment passer outre la visite de ces bâtiments qui sont à la fois des temples bouddhistes et des monastères, mais sachez que certains d’entre eux font partie des principaux points d’intérêt de Chiang Mai qui en compte près de 300.
Du coup, lors de nos déambulations dans la vieille ville, notre chemin a croisé par inadvertance une quantité de wats.
Nous avons quand même pris le temps d’en visiter 3 , 3 sur 300 , c’est un bon score , non ?

Premier arrêt, le Wat Phan Tao, situé dans la vieille ville.
Ce temple héberge une magnifique salle de prière construite en bois de tek.
À moins de vouloir s’arrêter pour y prier, la visite du site se boucle assez rapidement mais c’est tout de même celui que j’aurais préféré, notamment pour le calme qui y règne …
À quelques pas de là est érigé le Wat Chedi Luang, plus imposant. Il est construit autour d’un impressionnant stupa (structure architecturale bouddhiste) datant de 1441.
Si la vie monastique vous intéresse, c’est à ce temple qu’il faut vous arrêter pour discuter avec un moine bouddhiste.
Puis vient  le Wat Phra Sing, le principal wat de Chiang Mai.
Construit en 1345, le temple loge le très vénéré bouddha Phra Sing (Bouddha Lion).

Ces visites offrent un bon aperçu de l’importance que les thaïlandais offrent à leurs lieux de culte…
Ils peuvent paraître kitch au premier abord, l’abondance de couleurs criardes mais aussi le grand nombre de représentations et l’absurdité de certaines offrandes (rasoir, savon, parapluie…) contribuent à cela et à donner le sentiment d’un désordre  environnant.
Au final, on se détache vite de l’austérité de nos religions occidentales et les offrandes apparaissent, finalement, on ne peut plus rationnelles.
Et puis  le parapluie, quoi de plus utile en Thaïlande !


Petits conseils pratiques : 


– côté logement, Chiang Maï grouille de Guest House et hôtels de tous niveaux, il y en a pour tous les portefeuilles. C’était notre 1ère nuit en Thaïlande, j’avais donc réservé l’hôtel depuis la France mais, à condition d’arriver tôt, vous pouvez tout à fait réserver une chambre sur place pour bénéficier de prix plus attractifs. 
Pour l’emplacement, je conseille de choisir un hôtel entre la vieille ville et le Night Bazar pour pouvoir rejoindre les 2 à pieds et être pas loin des marchés locaux quotidiens.

La vieille ville est très agréable et plus calme mais à un petit 1/4 heure a pied du quartier qui bouge le soir, proche du marché de nuit sur Chang Khlang Road
Globalement toute la ville peut se faire en 2 jours à pied ou vélo à condition de bien choisir son lieu de résidence … 

Deux adresses sympas : le Maninarakorn Hôtel ( les tarifs de la résidence sont moins chers )  plus près du Night Bazar et le Lai Thaï Guest House plus prêts de la vieille ville mais en dehors et tout les 2 côtés Night Bazar.
Les tarifs vont de 700 à 1500 bahts , soit de 17€ à 38€. 

– Évitez les excursions d’une journée à dos d’éléphants ou l’on vous amènera dans des villages thaï très touristiques . Ce sont de gros attrapes touristes et si vous avez du temps, préférez un trek de 2/3 jours vers le Nord. 

– prix d’un taxi pour aller à l’aéroport : 120 bahts soit 3€ à l’aller comme au retour. À l’arrivée à l’aéroport depuis Bangkok ou autres villes, il faut prendre un ticket aux stands des 2 compagnies habilitées ( 120 bahts également ) 

– Côté restaurant, nous avons essentiellement mangé sur le pouce et gouté à peu près tout ce que nous proposé la rue … Beignets , Fried Rice , morceaux de pieuvres frits , œuf de caille , jus de fruits frais …etc

– un vol depuis Bangkok coûte en moyenne 4000 bahts soit environ 100€.