Entre pierres et vignobles



Au VIIIe siècle, Emilion, un moine breton, décide de se retirer, loin de tous, dans la forêt des Combes qui recouvrait l’actuel site de Saint-Emilion.
Très vite rejoint par des moines bénédictins, il y construit un ermitage et donne son nom à la ville qui s’y développe. Tour à tour cité religieuse, guerrière et viticole, Saint-Emilion se distingue des autres villages par la richesse de son patrimoine architectural.
Construite sous forme d’amphithéâtre, la ville offre son lot de curiosités, allant des vestiges de l’époque romane jusqu’aux galeries souterraines qui s’étendent sur plus de 100 km. Les monuments historiques, tels que l’église monolithe, la plus connue d’Europe, et la Tour du Château du Roy, surgissent au détour des ruelles pentues de Saint-Emilion.

Voici pour le cours d’histoire …
Pour le reste , il s’agissait surtout de faire une balade entre filles, petites et grandes ,
De déguster des glaces aux cookies à défaut d’en trouver des italiennes ,
D’essayer de trempouiller les pieds dans l’eau des fontaines sans que les mamans n’y pipent rien, et ce fut raté , mince alors …
Et de caler un peu de shopping dans les petites boutiques d’arts ,surtout féminin d’ailleurs ,

Mais , à l’exclusion des glaces, nous aurons réussi à rester plutôt raisonnables.

Prochaine étape dans la découverte de notre belle région : Talmont sur Gironde , cela nous donnera l’occasion d’aller gouter les glaces de Royan, ce sera parfait et peut être que là bas, la machine à glaces italiennes marchera .