La cultura de la violenca d’Isabel Munoz

Je suis bien restée 2/3 minutes à détailler et à regarder fixement ces portraits … détailler les tatouages. 

Puis j’ai passé quelques secondes à regarder ces hommes bien droit dans les yeux …..

J’ai essayé de trouver à qui il me faisait penser, à qui il ressemblait, ce que je pouvais trouver de familier …. 

Et puis, je me suis longtemps demandée si je trouvais cet homme beau avec cet air  guerrier qui émane de son regard   ou alors laid de violence et de haine. 

Quoi qu’il en soit, cette photo m’a troublé. 

Elle est issue d’un livre La cultura de la violenca écrit par une journaliste sud américaine Isabel Munoz

Cette photographe catalane est partie au Salvador pour rentrer directement en contact avec les membres des gangs les plus violents, les maras, dans les centres pénitenciers du pays. 

Les prisonniers racontent l’histoire de leur vie à travers leurs corps tatoués: têtes de morts, croix, tombes, qui représentent des codes secrets qu’on ne peut pas comprendre, mais qui nous interpellent… 

….juste à travers un regard. 


Publié par

Isa

Blog LifeStyle & Photographie ...Street Art, voyage,culture et Bordeaux en toile de fond.

20 réponses sur « La cultura de la violenca d’Isabel Munoz »

  1. Les tatouages diffèrent mais le regard fixe et dur est le même.. sauf le dernier , plus jeune, désabusé? Ces hommes paraissent à mes yeux former une race à part, primitive ! Bon jeudi Bises

  2. Hello, je croit que je me pose moi aussi des questions en fixant ces visages, en recherchant dans leurs regards un peu d'humanité que je ne trouve même pas, bizarre.. allez bon jeudi à toi

  3. Alors comme ça on s'en va au soleil??? Et on part où sans indiscrétion???
    Pour en revenir à l'article, avant de lire ton texte, j'ai regardé les photos. Et la même question m'est venue à l'esprit en fixant ces visages.
    C'est assez paradoxal je trouve et je pense qu'il serait super intéressant de lire le livre du coup…

    Bises!

    M.

  4. Je n'aime pas les tatouages mais je reconnais que les hommes que tu présentes ici sont assez hypnotisants. Je n'aimerais quand même pas en croiser un au coin d'une rue le soir.

  5. Ça devait être une expérience assez périlleuse d'entrer dans l'univers de ces gangs pour les prendre en photo, surtout pour une femme.

  6. Beau, non, pas d’après nos « codes » mais provocant, troublant, dérangeant … oui, c’est le but je suppose.
    Crois tu qu’ils aimeraient une seconde chance ? Une autre vie ? Je suis profondément persuadée qu’au fond de chaque homme/femme se cache une part d’humanité, et, si petite soit-elle, moi j’ai envie d’y croire.
    Sinon, après tout, pourquoi ont-ils acceptés de poser ??

    Merci pour la découverte

  7. Il est vrai que ça interpelle. Lors de mes séjours en Polynésie j'ai rencontré un homme tatoué des pieds à la tête pas un brin de peau sans un tatouage. Là bas c'est un véritable signe de beauté à force je me suis habituée mais il y a des personnes qui le portent plus ou moins bien. Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s