Cy Twombly au Centre Pompidou // Paris

Plus que quelques jours pour aller voir la majestueuse exposition de Cy Twombly au Centre Pompidou.
Figure mythique de l’art, américain pas tout à fait tranquille, peintre et sculpteur pétri de culture classique, cette exposition d’une ampleur remarquable pour le continent européen présente toute la carrière de l’artiste à travers une large sélection d’œuvres : de ses premiers travaux du début des années 1950 marqués par les arts dits primitifs, le graffiti et l’écriture, jusqu’à ses dernières peintures, en passant par ses compositions très charnelles du début des années 1960 et sa réponse à l’art minimal des années 1970.

L’ensemble souligne notamment l’importance que Cy Twombly accordait aux cycles et aux séries dans lesquels il réinvente, à sa manière, la grande peinture d’histoire.
Cette rétrospective, la plus importante depuis sa mort en 2011, conduite par le curateur Jonas Storsve,  réunit 140 œuvres qui rassemble des prêts exceptionnels, venant de collections publiques et privées du monde entier.

Construite autour de trois grands cycles, Nine Discourses on Commodus (1963), Fifty Days at Iliam (1978) et Coronation of Sesostris (2000), cette exposition retrace l’ensemble de la carrière de l’artiste à travers un parcours chronologique de cent quarante peintures, sculptures, dessins et photographies permettant d’appréhender toute la richesse de l’oeuvre.
Dans cette sélection, le visiteur est invité à découvrir certaines des pièces les plus emblématiques de l’artiste.
Le catalogue qui accompagne l’exposition propose plusieurs approches avec des essais éclairant certains aspects et périodes de la carrière de Twombly.
Il offre de partager également des réflexions et impressions personnelles d’autres artistes, mais aussi l’histoire de la constitution de deux grandes collections d’oeuvres de Cy Twombly (celle du couple Brandhorst et celle d’Yvon Lambert), ainsi que des notations du fils de l’artiste, Alessandro Twombly.
Le catalogue s’achève sur un portrait vivant de Cy Twombly brossé par Nicola Del Roscio.
Grâce à tous ces témoignages, le public découvre non seulement l’artiste, mais aussi l’homme.
Sous nos yeux, il semble reprendre vie, tel qu’en lui-même.

« Chaque ligne est une expérience avec sa propre histoire innée. Elle n’illustre pas, elle est la sensation de sa propre réalisation. L’imagerie est d’une indulgence privée ou séparée, plutôt qu’une abstraite totalité de la perception visuelle. »
Cy Twombly

Jusqu’au 24 Avril 2017
Centre Pompidou
Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
Métro : Rambuteau / Les Halles
Horaires : tous les jours de 11h à 22h (le jeudi jusqu’à 23h)