Build From Memory by Augustine Kofie // Paris

Le titre choisi pour cette exposition, qui présente une toute nouvelle série d’oeuvres réalisées en 2016/2017, fait référence à notre faculté d’acquérir de nouvelles connaissances pour ensuite les appliquer au monde matériel, et également à la capacité de l’être humain à manipuler son environnement pour s’inscrire dans son temps.

Continuant à explorer la technologie et les différents processus de créations de nouveaux espaces au sein de son travail, Augustine Kofie a pour habitude de se fixer de nouvelles problématiques à chaque nouvelle série.

Cette fois-ci, Build From Memory est née de l’interrogation de l’artiste sur la manière de créer un mouvement dynamique à partir d’une base statique.
Il a trouvé la réponse à cette problématique en employant des diagonales pour créer une ligne de rupture, des lignes de perspectives pour créer du volume, une immersion ou de la profondeur dans ses réalisations.
Ce sont ces ruptures que l’artiste construit de mémoire et qui sont à l’origine de Build From Memory car directement inspirées des techniques 3D de lettrage du graffiti.
Utilisant aussi bien la peinture,  le collage que la mosaïque, l’artiste propose dans chacune de ses toiles et dans les 2 compositions réalisées in situ ses fragments de mémoire.

« Aujourd’hui, j’assouplis un peu ma pratique sur toile’ explique l’artiste, ‘je peins comme je ferais un mur. Je fais intervenir mon corps dans le rythme de la conception, je réalise mes toiles rapidement, par gestes répétitifs, en utilisant une technique picturale qui me vient de la rue, ce qui leur donne une dynamique plus souple et vivante. Ensuite je travaille les détails en utilisant des outils de plus en plus fins ; allant de la peinture appliquée au petit rouleau, jusqu’aux larges lignes à la bombe en passant par de larges coups de pinceaux et de la vaporisations de spray , puis j’affine et précise ensuite avec un très fin pinceau. C’est ce rapport entre liberté gestuelle et contrôle qui m’a toujours intéressé. » 

Bio

Né en 1973 à Los Angeles, Augustine Kofie découvre le graffiti à la fin des années 80, immergé dans la culture skate qui l’environne.
Inspiré par la forme et la structure des lettres, il les apprivoise, les destructure pour ensuite les reconstruire, avec une véritable technique de la spatialité.
Evoluant en galerie dès 2002, son exposition de 2009, Vintage Futurism à Los Angeles marque une étape déterminante dans son parcours, et pose les bases de tout son travail actuel.
Une maitrise de l’échelle et du mouvement se lit dans ses oeuvres toutes en lignes et formes structurées tandis que le vintage s’immisce dans son univers.
Augustine Kofie collabore avec plusieurs galeries américaines à New York et Détroit, et est representé en France par la galerie Openspace depuis 2013.