Mitoyen(ne-s), de Rouge // Bordeaux

rouge-mitoyens-bordeaux-8

Des poissons combattants qui jalonnent les murs du bowling de Mériadeck , petite enclave au milieu d’une nuée de buildings, à la représentation d’une scène de marché tapissant la façade de la bibliothèque du Grand Parc, l’artiste bordelaise Rouge affiche toujours  la même volonté : promouvoir et afficher l’art dans l’espace urbain en y associant les habitants.

Au fil de ses réalisations, elle nous offre une vision humaniste et engagée de son monde, que ce soit au Mur de Bordeaux  avec des amazones fières et combattantes, ou bien avec un portrait de Mona Lisa les yeux bandés par un foulard qui longtemps a interpellé les promeneurs de la rue de la Rousselle , ou encore avec des collages représentant des naufragés nous rappelant la dure condition des migrants,  en plein coeur du quartier Saint Michel.

Début Novembre, c’est le mur principal de la bibliothèque du Grand Parc qu’elle a investi pendant 10 jours au cours desquels un véritable dialogue s’est noué avec les riverains.
La fresque, librement inspirée d’un tableau de Léon Augustin Lhermitte, et représentant des maraichers s’affairant devant leurs étals, a suscité des interprétations diverses, et de nombreux échanges tout au long du travail de création mené par l’artiste.

A l’origine de ce projet,  initié en début d’année en collaboration avec l’association Pôle Magnetic,  il y a l’interpellation d’un amateur d’art lors d’une exposition en 2014 de Rouge, qui l’engage à amener l’art sur les murs du Grand Parc au lieu de le contenir dans les beaux salons du château Labottiere, siège de l’Institut culturel Magrez.
Petit à petit, l’idée fera son chemin, et c’est dans le cadre de sa résidence à l’Annexe B qu’elle va concrétiser son projet d’utiliser son art comme un vecteur de communication entre 2 mondes à travers une balade street art du quartier des antiquaires à celui du Grand Parc permettant de découvrir de nombreux collages, et la fresque pérenne de la bibliothèque.

Documenté au travers d’une vidéo en 3 parties, réalisée par Luka Merlet, ce projet culturel a tracé un lien d’un bout à l’autre d’un seul et même quartier et clotûre en beauté la saison Street Art de Bordeaux.

A découvrir au 34 rue Pierre Trebod // Bordeaux.

rouge-mitoyens-bordeaux-1

rouge-mitoyens-bordeaux-2

rouge-mitoyens-bordeaux-5

Bio
D’abord alter-égo dessiné, Rouge naît avec l’adolescence dans les marges de mes copies désoeuvrées.
Avec l’âge Rouge perd peu à peu ses apparats graphiques juvéniles et s’émancipent du papier pour s’essayer aux murs.
Ni vandale, ni graffitiste, c’est par impulsion contextuelle que j’en suis venue à la peau des villes, chercher un public, supprimer la latence entre l’instant de l’atelier et l’instant d’exposition.
Citadine ontologique et convaincue, je cherche le vert trottoir, la fable, la mythologie latente dans l’identité d’une rue, d’un quartier.
Attachée au dessin et à la peinture, c’est pourtant avec un travail d’interventions, de vidéos et de performances que j’ai été diplômée des Beaux-Arts de Bordeaux en 2014, avec pour recherches principales : le lieu appropriable, la marche, et la précarité urbaine.
Contextuelle et fondamentalement engagée politiquement (vie de la cité?) je travaille essentiellement par collage, installations ou performances dans l’espace public.
Places, lieux destinés à des reconfigurations urbaines imminentes, contes de quartier sont les théâtres de mes interventions, parfois furtives, parfois plus spectaculaires.
Qu’il s’agisse de sculpture éphémère, de parcours bricolé, de mobilier urbain alternatif au dissuasif, de collage figuratif ou de protocole de déplacements ou de dérives, le but est toujours un peu le même : déplacer le regard par le biais de petites fables, souvent imprégnées de violences délicates et de littérature un brin obsolète, ouvrir un interstice dans un espace quadrillé, plaider l’option de la poésie, fabriquer des oasis d’un instant dans le désert.

En juin 2015 au retour d’une résidence à New Delhi, j’ai rejoint l’atelier collectif Escalier B en plein centre de Bordeaux, et y développe un travail de peinture figurative essentiellement, avec la même attention au contexte d’émergence et d’exposition que l’intervention urbaine.

Site de l’artiste : Rouge
Page Facebookwww.facebook.com/lefonddelairest.rouge

rouge-mitoyens-bordeaux-3

rouge-mitoyens-bordeaux-10

rouge-mitoyens-bordeaux-9

rouge-mitoyens-bordeaux-6

rouge-mitoyens-bordeaux-7

rouge-mitoyens-bordeaux-4

Page Facebook Rouge :
Site Rouge :