Art et Liberté, du Mur de Berlin au Street Art

Art et Liberté (7)

Dans les années 80, Thierry Noir, Kiddy Citny et Christophe-Emmanuel Boucher ont marqué l’histoire du Street Art en mettant de la couleur et de la fantaisie sur le Mur de Berlin avant sa chute.
En effet, ces 3 artistes ont été les premiers à oser peindre de véritables fresques murales, suivis par la suite par de nombreux artistes allemands et américains.
Depuis le 15 Avril, comme un trait d’union entre les différentes générations d’artiste d’art urbain mais aussi deux pays, la Gare de l’Est met à l’honneur ces précurseurs de l’art urbain mais aussi la dernière génération de grands artistes internationaux de street art qui ont souhaité contribuer à cet hommage rendu au mur de Berlin en créant 30 œuvres uniques sur des fragments de murs encore  vierges.

Sur un morceau de mur fracturé, DaLeast représente un zeppelin éventré, d’où s’échappent des oiseaux comme symbole d’une liberté retrouvée.
Quant à Faith47, elle choisit une colombe morte avec le mot Victory barré, à l’image d’une liberté qu’on a abattu.
Borondo nous offre un tableau réalisé en glass-scratching sur une porte vitrée : ‘De dos, pour nous obliger à regarder dans la même direction, immolés dans un cadre classique, crayonnés d’énergie.´
C215 avec le baiser de la Russie nous parle de tolérance et de fraternité.

Chaque œuvre s’accompagne d’une petite bio de l’auteur et surtout d’un petit texte qu’il a lui-même rédigé.
Les références aux valeurs fondamentales que notre pays porte, la liberté, l’égalité et la fraternité, sont nombreuses, probablement en lien avec l’actualité récente mais également pour rappeler qu’il en existe encore d’autres dans le monde comme celui de Palestine où le mur moins connu qui sert de frontière entre le Bangladesh et l’Inde.

S’ajoute à ces 30 œuvres deux  fresques de 47 et 15 mètres situées rue d’Alsace entre la gare du Nord et la gare de l’Est confiés à Thierry Noir, Kiddy Citny et Christophe-Emmanuel Boucher mais également à l’artiste brésilien L7m.
Sur ce mur, c’est une véritable explosion de couleurs.
Christophe Emmanuel Boucher et Thierry Noir ont ainsi peint 42 statues de la liberté comme ils l’avaient fait à Check Point Charlie en 1986 déposant sur ce lieu un message fort.
Comme beaucoup d’œuvres d’art urbain, qui sont par essence éphémères, celle-ci fut recouverte 4 mois plus tard par une peinture du désormais célébre artiste américain Keith Haring qui disparaissait elle-même aux 3 / 4 dès le lendemain…

Art et Liberté (11) Jef Aerosol

Art et Liberté (10)

Art et Liberté (9)

Art et Liberté (6)

Art et Liberté (4)

Art et Liberté (5)

Art et Liberté (3)

Art et Liberté (2)

Art et Liberté (1)

DSC09794

‘ 7 Janvier 2015 : la liberté s’est échappée d’un bout de crayon armé. Oubliant la toile marouflée, Delacroix a fait des émules’
Abraham Clet

‘Les oiseaux couleurs sont porteurs d’espoir, ils n’aiment ni la déforestation, ni les produits chimiques, ils veulent simplement garder leur terre d’envol vers l’infini.’
L7m

‘L’enfant roi, au-dessus de Berlin, demande le silence. Il veut que l’on écoute chanter la couleur des murs tatoués.’
Kiddy Citny

A découvrir jusqu’au 8 juillet 2015 sur le parvis de la Gare de l’Est.