Du Camden d’Amy Winehouse à Little Venice

24102013-DSC03767

Il y a mille et une façons de se rendre à Camden Town : en bus, en métro  ou encore en taxi.
En fait, tous les chemins mènent à Camden High Street et ses enseignes démesurées, symbole du quartier.
Ma dernière visite date déjà de quelques semaines mais le charme champêtre et en même temps trash des lieux n’a toujours pas fini d’imprimer ma rétine.
En rentrant fin février, j’ai commencé à trier les photos, les classer avant d’envisager d’écrire ce billet.
Une fois le chemin de mon clavier repris, car j’ai tendance à m’égarer en ce moment, j’ai retrouvé avec délice ces images et l’inspiration n’en fut que décuplée.

Comme souvent dans ce quartier londonien que j’ai parcouru plusieurs fois, les punks plutôt bcbg coexistent en toute fraternité avec les papys cockney et les préados rebelles et déjà complétement déjantés.
Cette foule plus ou moins excentrique  se mélange aux touristes, les façades multicolores des boutiques aux tendances gothiques, hippies ou punks se succèdent jusqu’au canal et son écluse, point de départ du marché de Camden Lock.

Camden Market est une sorte d’heureux bordel où des marchés aux puces nichent dans d’anciens box à chevaux.
On y croise des musiciens de rues installés au milieu des rayons de vêtements vintage, des échoppes de bijoux fantaisie ou des boutiques de shoes typiquement british.
Vous y trouverez également des échoppes indiennes, gothiques virant au sado maso, des stands rétro vintage , des fresh magic mushrooms ou des graines de cannabis.

Situés près d’Hampstead Road Lock, une double écluse sur le Regent’s Canal, ils sont l’âme du quartier et l’animent durant toute la semaine.
Mon préféré reste Stable Market au nord-ouest de Camden Lock, le plus authentique.

Face aux marchés, des petites townhouses où l’ame d’Amy Winehouse semble encore flotter.
Au n° 30 de Camden Place se trouve son ultime demeure qui reste son adresse préférée.
La maison a été rachetée mais sur le trottoir d’en face, un arbre recueille tous les témoignages d’affection de ses fans de passage.
Côté Street Art, c’est essentiellement Mr Cenz, avec de magnifiques portraits de femmes, Osch (aka Otto Schade ) avec notamment son portrait d’Amy Winehouse et Zabou artiste française vivant à Londres , qui ont investi les lieux. 

01032015-IMG_6991

Et pour finir la journée, le mieux est de poursuivre la balade le long de Regent Canal depuis l’écluse.
Le changement de décor est total.
Peu à peu, la nature reprend ses droits face à d’aristocratiques villas auxquels sont amarrés bateau et péniche.
Bordés de saules pleureurs  et de jardins, calme et mélancolie se dégage de ce lieu où on oublie  Camden et la mégapole pour entendre à nouveau le chant des oiseaux.
Au delà de Camden Lock, les terminus de cette balade sont multiples.
On peut faire un crochet vers Primrose Hill, quartier très chic ou vers Régent Park et le zoo de Londres et les plus courageux iront jusqu’au Little Venice.

24102013-DSC03724

24102013-DSC03735

DSC09096

24102013-DSC03739

DSC00417

DSC00423

24102013-DSC03740

DSC09104

24102013-DSC03741

01032015-DSC09122
The Note Book

  • Pour se restaurer : Haché, le burger londonien qu’il faut absolument tester. Cette petite chaine de restaurant élève l’humble steak haché au rang de la gastronomie et il est possible d’en goûter au foie gras, canard …
    24 Inverness Street.
  • Découvrir Roundhouse, une authentique salle de concert circulaire avec une programmation d’enfer. Située dans une ancienne usine, plus qu’une belle salle, c’est un centre dédié aux arts de la scène.
    Chalk Farm Road.
  • Pour ceux qui souhaiterait remonter ou descendre Regent Canal, la London Waterbus Company effectue le trajet de Camden à Little Venice toutes les heures d’Avril à Septembre
  • La Pappardella pour le déjeuner :  d’authentiques pizza immenses, fines et croustillantes , un vrai régal …

Camden Little Venice