Les hauts de Belleville avec Seth

12102013-Seth Belleville (1)

Belleville est un quartier que j’ai découvert assez récemment et pourtant c’est exactement le type d’atmosphére cosmopolite dans laquelle j’aime me fondre quand je fais une virée sur Paris.
Je connais comme ma poche le quartier voisin, le 19eme arrondissement , pour y avoir résidée pendant de nombreux séjours, de la Mouzaia au Parc des Buttes-Chaumont, j’ai parcouru et traversé ses rues maintes fois.
Probablement que je m’y sentais tellement bien, que passer ses frontières me semblait inconcevable.
Bref, depuis que j’ai osé franchir la lisière, je ne connais plus de limite à l’exploration de Belleville et ses alentours avec une préférence certaine pour le parc et Ménilmontant.

Tout en haut du parc de Belleville, au niveau de l’amphithéâtre , c’est l’artiste Seth,  qui a élu domicile, sur les murs de l’amphithéâtre dans un 1er temps, et ensuite sur la place qui longe la rue Jean Piat, juste au-dessus,  au printemps dernier, avec des portraits d’enfants rêveurs, aux couleurs pastels, surplombant ce qui est à mon humble avis la plus belle vue de Paris.

Par beau temps, chacun des plus beaux monuments se découpent nettement, et en toile de fond toute la vie de ce quartier populaire.
L’été, les musiciens de rues s’installent sur l’esplanade, c’est la gouaille d’Edith Piaf qui semble à nouveau envahir ce quartier qui l’a vu grandir.

Pour en revenir à Seth, j’avais suivi avec beaucoup d’intérêt la progression de son travail, en quasi-live sur internet et n’avait qu’une seule envie, celle de voir cette réalisation de mes propres yeux.
C’est chose faite depuis peu.

L’univers naïf et presque abstrait de cet artiste est toujours aussi marquant et touchant.
Sur l’amphithéâtre, des portraits d’enfants qui semblent passer d’un panneau à un autre, et peut être finir par s’envoler.
En haut de la place, ce sont toujours des enfants qui sont représentés, en cours de transit vers une autre dimension à travers un vortex de couleurs, peut-être pour échapper au grisâtre de notre quotidien.

Comme beaucoup d’artistes de Street Art, Seth s’inspire toujours beaucoup de l’environnement où il va peindre et il faut avouer que la perspective lorsqu’on arrive sur la place est superbe et le reste au fur et à mesure où on la découvre sous toutes ses facettes.
Travaillant quasiment intégralement à la bombe, il part d’un croquis dessiné sur une page, ensuite pose les contours sur le mur au gros fusain et poursuit enfin à la bombe.

Chaque enfant, chaque personnage parait en osmose avec l’environnement immédiat, que ce soit dans le quartier cosmopolite de Belleville, ou à Shanghai ou à Djerba.
.. et au final, il en reste sur les murs une belle éclaircie, un moment naïf dans des univers parfois bien sombres..

Pour découvrir l’artiste et son univers  je vous renvoie : à mes autres billets sur cet artiste et à  sa page Facebook : Julien Seth Malland.

Sachez également que Seth va faire le M.U.R d’Oberkampf dans le 11ème arrondissement le 7 et 8 Mars.
Pour plus de renseignements, se rendre sur la page Facebook Le MUR.
Je ne saurais que trop conseiller aux parisiens d’aller y faire un tour pour le découvrir en pleine création, et pourquoi pas prendre quelques photos et me les envoyer, pour me consoler de ne pouvoir faire le déplacement .

Enfin, la galerie Itinerrance dans la 13éme arrondissement a programmé une exposition de ses œuvres du 20 au 25 Avril 2015.

Seth Belleville (12)

22022015-Seth Belleville (10)

22022015-Seth Belleville (9)

22022015-Seth Belleville (8)

22022015-Seth Belleville (7)

22022015-Seth Belleville (3)

22022015-Seth Belleville (4)

22022015-Seth Belleville (5)

22022015-Seth Belleville (6)

12102013-Seth Belleville (13)