Le marathon culturel

14092013-IMG_0717

Peu de gens le savent sur ce blog  mais je peux me vanter d’avoir déjà couru un marathon, et en l’occurrence celui de New York,  ce n’est pas peu, hein ;))
Certains imagineront donc que je suis une grande sportive mais non … c’est juste que j’ai le don de me lancer des défis sans trop réfléchir, et de manière assez bête parfois.
Et me voilà trois ans plus tard à me dire : waoouh c’est classe quand même de pouvoir dire qu’on a relevé un tel challenge ….
Je n’étais pas fière une fois sur place, juste avant, à zieuter les pros, super motivés,  faire leur petits footings de préparation à grande enjambées.
Et pourtant j’ai adoré le courir ce marathon, et si on me donnait l’occasion de le refaire, je redirais : chiche !
Voir la 1ère Avenue quasiment de tout son long noire de coureurs, traverser Brooklyn encouragé par  de milliers de personnes, arriver à Central Park totalement euphorique, c’était juste magique…

Ce week-end, j’ai repensé à cette expérience car j’avais décidé de réaliser un autre type de marathon : un marathon culturel … plus dans mes cordes et j’ai relevé le challenge haut la main.
Un jour et demi sur Paris, c’est court mais pas impossible.

Au bilan : 4 musées, la visite de l’Opéra Garnier, beaucoup d’art urbain , un concert et une séance de dépaysement culturel avec le défilé du nouvel an chinois.
Côté musée ,  cela faisait un petit moment que je voulais me faire ma propre idée de la fondation Louis Vuitton face aux avis très partagés …alors comment dire … la collection permanente m’a laissé perplexe et je l’exprime comme cela car ce n’est pas l’esprit du blog de se répandre en critiques négatives.
Par contre, j’ai totalement craqué sur la collection temporaire Contact d’Olafur Eliasson qui présente son travail sur les jeux d’ombres, de lumières et reflets.
Comme la plupart des visiteurs, je me suis éternisée dans les salles pour jouer avec mon ombre et mon image se reflétant dans  les colonnes de miroirs à l’extérieur.

Ensuite, impossible de passer à Paris sans voir à nouveau les œuvres de Picasso.
J’étais frustrée depuis 5 ans de ne pouvoir respecter ces habitudes acquises depuis de nombreuses années, à savoir une visite au musée Picasso à chaque séjour dans la capitale … me voilà mieux maintenant.

Côté Art Urbain (et pas Street Art car il n’est plus question de rue là) , l’exposition E=MC215 m’a enchanté , bien plus que je ne l’imaginais.
On a beaucoup vu C215 en 2014 et je pensais que c’était l’exposition de trop, et pourtant, les pochoirs sur cuivre , miroirs ou calques sont beaux et les œuvres sont magnifiquement mises en valeurs dans les galeries du Musée des Arts et Métiers.
Une petite exposition mais à voir.
J’ai par contre été déçue par l’exposition Street Art de la fondation EDF, à zapper pour les connaisseurs.

Concernant la visite de l’Opéra Garnier, c’est Céline du blog Le Joyeux Bazar qui m’en a donné l’idée et l’architecture 19eme du bâtiment, ses superbes lustres et plafonniers valent le détour.
Pour plus de détails, je vous renvoie vers le blog de Céline.

J’ai terminé le week-end sur le nouvel an chinois et son défilé coloré, joyeux et sans fin, sous le charme..
C’était une grande première pour moi que j’ai vécu au 1er rang.
Je me suis même retrouvé à quelques mètres de notre 1er ministre et de la Maire de Paris, noyée dans le ballet des gardes du corps, toute étonnée…

Quant à l’art urbain qui se pratique directement dans la rue, donc le Street Art, j’ai pu voir ce pour quoi j’étais venu : les peintures de Seth sur les hauts de Belleville et les œuvres réalisées dans le cadre de la FIAC à la cité de la Mode et du Design, je conserve ces découvertes pour de prochains billets…
Petit bémol mais je suis fautive, j’ai complètement oublié d’aller voir le mur réalisé par Borondo dans le cadre de la Nuit Blanche, un comble pour l’addict que je suis !

22022015-DSC08864

22022015-DSC08717

21022015-DSC08562

21022015-DSC08555

21022015-DSC08507

21022015-DSC08497

21022015-DSC08490

10082013-DSC02743