Urban Legends en Metro Spagna

Seth Spagna Roma Rome

Quand on prend le métro à Rome, ce qui surprend, ce sont les rames entièrement recouvertes de graffitis alors que finalement le Street Art est assez peu présent dans la ville.

Renseignements pris, cela fait des années que la guerre est déclarée entre les graffeurs et la compagnie de métro romaine ATAC, chaque nouveau graffiti étant immédiatement recouvert à la bombe par les contrôleurs.
Et pourtant, en Mai 2014, peut-être dans un souci de réinstaurer le dialogue, la dite compagnie a convié 6 artistes français de renom, C215 aka Christian Guemy, Seth aka Julien Malland, Philippe Baudelocque, Alexone, Popay et EpsilonPoint dans le cadre du festival Avanguardi Urbane organisé par la galerie 999Contemporary pour 2 types de performance : redécorer la rame de métro Rome-Lido et habiller la station de métro romaine la plus fréquentée des locaux et touristes : métro Spagna.

Cette exposition hors norme a été baptisée Urban Legends que l’on peut traduire par Légendes Urbaines en français… et pourtant, on est loin du mythe, on est bien dans la réalité de l’art urbain : 14 oeuvres sur 400 métres carrés auxquelles sont venues s’ajouter par la suite d’autres création, comme celle de Jaz avec son tigre ou Eron et ses panneaux ‘à vendre’ avec en filigrane des portraits.

Au total, deux nuits de travail, de 23h30 à 5h dans les couloirs de cette station ultra frequentée dans la journée et un résultat final assez exceptionnel qu’il ne faut surtout pas rater si vous passez à Rome.
La plupart des oeuvres sont en accès libre et ne necessitent pas de prendre le métro.

Pour ma part, j’ai visité les lieux plusieurs fois pour être sûre de ne manquer aucune création, arpentant les couloirs de la station.
J’ai trouvé assez étrange de découvrir ce musée urbain au milieu de personnes totalement indifférentes, faisant la queue à la billetterie le nez dans leurs smartphones, où courant pour attraper leur métro, et cela juste à côté de créations d’artistes urbains mondialement connu comme
C215 ou Seth.
Certains stressés, eux même assez étonnés de voir quelques personnes posées au milieu des couloirs en train d’admirer et photographier ces réalisations, se retournaient 2 secondes pour zieuter ce qui pouvait bien susciter notre attention pour repartir de suite en courant.

A l’entrée de la station, c’est une réalisation monochrome, tout en finesse, de Philippe Baudelocque qui nous accueille.
Une fois le porche passé, on découvre d’un côté, juste devant la billetterie, le pape François 1er, plus vrai que nature, le pouce levé, représenté par C215 et face à lui un enfant ouvrant la cage aux oiseaux typique du style naïf et si particulier de Seth.
Un peu plus loin, ce sont les motifs géométriques d’Alexone qui envahissent les murs…
Puis, en descendant vers les quais, on se retrouve face à face avec une énorme tête de chat, un classique de C215 qui titille notre mémoire d’enfant, et le passionné ira jusqu’aux quais pour découvrir une création d’EpsilonPoint mélangeant formes géométriques colorées et pochoirs noirs.

Pour découvrir les artistes ‘in situ’ en plein travail, je vous conseille d’aller voir les photos sur le site de 999Contemporary : Urban Legends

02012015-IMG_5697

02012015-IMG_5699

02012015-IMG_5702

31122014-DSC07994

31122014-DSC07992

31122014-DSC07989

31122014-DSC07985

31122014-DSC07983

02012015-IMG_5705