Rome la mystique

Rome Mystique

Rome est l’essence même de la ville mystique.
Elle a ce don particulier de réussir à vous rapprocher du créateur éternel le temps de quelques jours, ce qui, me concernant, est assez surprenant.

Ceci dit, une fois rentrée au bercail à Bordeaux, le retour à la dure et triste réalité de la vie à travers l’actualité, que ce soit en France ou à l’étranger, fait réaliser que cela fait des siècles qu’aucune divinité ne daigne lever le petit doigt pour remettre ses ouailles sur le bon chemin ….
Pas plus de déviance sur le sujet de ce billet, revenons à nos moutons…

Tout d’abord, il y a le Panthéon, véritable colosse découvert la 1ère fois au détour d’une rue.
Une fois dedans, on se laisse happer par l’histoire de ces vieilles pierres et on en oublie les autres touristes.
De la religion antique à la conversion en église chrétienne au 7eme siècle, ce monument qui signifie ‘de tous les dieux’ est surtout connu pour sa coupole, de 43 m … autant que la hauteur du temple.
Elle est ouverte au sommet par un opercule qui est la seule source de lumière.
Les niches, à l’intérieur, accueillaient les statues des dieux, remplacés par la suite par des demi-dieux : les saints

Et le 6 Avril 1520, un autre demi-dieu s’est ajouté à la collection : Raffaello Sanzio dit Raphael, mon chouchou, je l’avoue 😉
Beaucoup plus que le Vatican ou le Colisée, le Panthéon reflète le poids de l’histoire de la ville et donne envie d’y retourner chaque jour pour s’en imprégner…

Une fois au petit matin, pour observer les petites mamies en train de prier et saisir véritablement l’essence mystique de la ville avant d’aller découvrir le reste de la ville,
Une fois en début de soirée, pour clôturer la journée sur une belle note gourmande car c’est le moment de profiter de la vue depuis la piazza della Rotonda en dégustant une part de pizza,
Une fois en pleine journée,  pour observer la belle lumière que l’astre solaire daigne offrir au colosse.

Au-delà du Panthéon, Rome est ainsi faite qu’on entre une 1er fois dans une église un peu par hasard, un peu pour imiter tout touriste lambda , dont je fais partie, et qu’il est impossible de passer dans cette ville sans pousser la porte d’une église … et là patatras c’est fini, on est définitivement perdus, on ne peut plus se balader dans les quartiers sans entrer dans un des 900 édifices religieux que compte la ville, et comparer avec le précédent , essayer de déterminer lequel on préfère…etc

J’aurais donc passé ces 5 jours, ou presque,  à visiter des églises pour craquer complétement pour la dernière : Santa Maria Maggiore.

Rome mystique

Rome mystique

Rome mystique