Un autre Darwin

Darwin Bordeaux

Je ne parlerais pas sur ce blog du Magasin Général, excellent restaurant bio désormais bien connu des bordelais,  des hangars sud que Darwin va rénover dans les prochains mois, du vortex symbole de l’évasion ‘durable’ vers des contrées inconnues, où des belles idées que portent les dirigeants de la société Evolution, propriétaires des lieux.

Quand on est bordelais, on a déjà forcément entendu parler de tout cela.
Et quand on ne l’est pas, et bien, on vient se balader sur Bordeaux 
En fait, j’ai juste envie de parler de l’autre Darwin, celui que j’aime retrouver à chaque fois que mes pas me conduisent dans ce quartier.
Ce samedi, après avoir fait un tour au Salon Emmaüs, j’ai poussé un peu plus loin, au-delà de l’animation des 1er hangars.
A quelques mètres des bâtiments rénovés, c’est la poésie du délabrement qui s’exprime, une nature qui reprend peu à peu ses droits dans la jungle urbaine et au milieu des débris de l’histoire.
Celle de la caserne Niel.

Au milieu des plantes grimpantes et herbes folles, des cadavres de bombes de peinture vides, des fresques gigantesques et une carcasse de voiture, revisitée façon cabane de gamins, trônent.
L’art urbain et ses spécialistes du bombing, collages et pochoirs ont trouvé leur place dans ces lieux longtemps abandonnés.
Le Street Art colore, égaye les murs de brique et de ciment et leur redonne une nouvelle vie.
Si aucun artiste n’est à l’œuvre ce samedi, l’effervescence créative est néanmoins palpable.
Les lieux sont plus particulièrement investis par 2 personnalités de la scène bordelaise.

Zarb, figure emblématique du milieu bordelais ,  est l’auteur de l’imposant gorille au regard si étonnamment humain, symbole des lieux.
Avec son collectif FullColor , il est notamment à l’origine de la fresque du skate park des Chartrons  mais aussi de divers graphs que l’on retrouve au cœur du quartier Saint Paulrue des Herbes ou au coin de la rue Buhan et la rue Teulére.

Ses représentations ont toujours l’art de s’intégrer parfaitement à l’environnement immédiat tout en mettant en valeur les paysages du patrimoine bordelais comme le Grand Théâtre, le Pont Saint Pierre ou le tram.

Quant à Alber, artiste du nord de la France, installé à Bordeaux,  il œuvre avec le collectif Virtual Times.
Sa signature ?
Des portraits aux traits géométriques et caricaturaux peints avec un mix de couleurs toujours parfaitement réussi.
Pour découvrir son style, Darwin est surement le lieu le plus approprié vu le nombre conséquent de ses œuvres mais il est également possible d’en découvrir en plein cœur de Bordeauxplace Saint Colombe, ou aux périphéries comme à Pessac. 

Samedi prochain, c’est le marché de Noël de la Rive Droite qui s’installe à Darwin pour 2 jours.
Donc, une fois les emplettes de Noël terminées, un conseil, poussez un peu plus loin la promenade…

Darwin Bordeaux

Darwin Bordeaux

Darwin Bordeaux

Darwin Bordeaux

Darwin Bordeaux

Darwin Bordeaux

Darwin Bordeaux