Ubud, l’éveil des sens

Bali Ubud Isa TS (44)

De mon précédent séjour à Ubud, je gardais le souvenir d’une ville d’artiste très cosmopolite et un brin bohème qui m’avait beaucoup plu.
Avec les années, l’augmentation du tourisme de masse et le fait d’y revenir en pleine haute saison, j’ai retrouvé une ville qui m’était quasiment inconnue, peuplée de touristes et à certains endroits plutôt bruyante.

Comme je ne suis pas du style à rester sur un constat d’échec, j’ai essayé de sortir un peu des sentiers battus… me balader au petit matin au marché alimentaire, faire connaissance avec les artistes de Penestanan, boire un verre au café Lotus et profiter du calme du Pura Taman Sarawasti ou remonter au long de JL Kajeng Road pour découvrir tout au bout des paysages de rizières de toute beauté.

Ubud, c’est le coeur de Bali. 

On y respecte la tradition, on y prie, on s’y recueille au rythme des cérémonies et il n’y a qu’en allant qu délà de Monkey Forest Road et JL Rayan Roadqu’on le découvre.
Les rues recèlent des trésors d’architecture balinaise et  chaque maison, ornée de fleurs et d’offrandes,  ressemble à un temple, ouverte sur la ville mais cachée derrière une végétation luxuriante.
Il faut apprendre à se perdre dans ces rues, et à se promener lentement au rythme du Gamelan, à sentir l’encens et contourner les offrandes délicatement déposées un peu partout.
On y découvre des couleurs chaudes, des enfants faisant voler leur cerf-volant comme un second souffle hors de la frénésie agitant les artères principales.

A Ubud, tous les arts se rencontrent, le travail du bois, de la pierre où de la soie.
La danse, la littérature, le massage et bien évidemment la cuisine.
C’est ici qu’il faut tester tous types de massages, c’est ici qu’il faut s’inscrire à un cours de cuisine.
Ubud , un éveil de tous les sens…

Bali Ubud Isa TS (167)

Bali Ubud Isa TS (88)
Pour ceux qui comme moi n’aime pas trop faire et défaire leurs valises tous les 2 jours, Ubud peut faire un confortable et agréable pied à terre pour découvrir une grosse partie de l’île.

La plupart des agences proposent des excursions d’une journée pour visiter les principaux sites (Mengwi, Amed, Lovina Beach  ) , rizières Jatiluwith ou temples ( Ulun Danu Bratan, Besakih , Tanah Lot au coucher du soleil ).
Pour avoir séjourné dans certains hôtels proches de ces lieux lors de mon premier séjour, je peux dire que certains ne présentent qu’un seul intérêt, celui de visiter le site touristique.
Par contre, le fait de résider à Ubud présente l’intérêt de pouvoir profiter pleinement de soirées plus animées et surtout des douceurs culinaires de la ville.

Bali Ubud Isa TS (189)

Bali Ubud Isa TS (163)

Bali Ubud Isa TS (150)

Bali Ubud Isa TS (64)The Note Book

Restaurant : les possibilités sont multiples à Ubud et il est important de se laisser guider par sa curiosité mais voici tout de même quelques adresses que j’ai bien aimé:

  • Laughing Buddha sur Monkey Forrest Road : parfait pour le déjeuner, je recommande les brochettes de chicken satay à la citronnelle qui sont une vraie tuerie même si le plat est très léger …
  • Le Wayan Café , également sur Monkey Forrest Road : magnifique jardin qui permet de manger au calme, ne pas hésiter à aller sur la seconde terrasse. Les lassi à l’avocat sont excellents et je recommande également les plats du chef thaï qui changent des traditionnels Nasi Goreng et Mie Goreng.
  • Le Three Monkey, également dans Monkey Forest Road : j’ai été un peu déçue par rapport aux critiques que j’avais pu en lire mais très  bon tout de même ( tout est relatif ^^))  et la terrasse au milieu de la petite rizière est très agréable. Je conseille plutôt d’y aller déjeuner pour profiter pleinement du cadre.
  • et un grand classique, en tout cas mon classique à moi : le Night Market.

Logement : je n’ai pas d’hôtel en particulier à conseiller.
Le mien était bien mais n’avait rien qui le distinguait des autres plus particulièrement. J’avais choisi de rester dans le centre d’Ubud et j’ai bien fait.
Tout dépend du type de séjour que chacun souhaite faire dans la région mais il me semble que prendre un hôtel dans un des villages autour peut rendre assez problématique tout déplacement.

Par contre, dans le centre, je me suis promis que la prochaine fois, j’essayerai de trouver quelque chose sur JL Kajeng.Cette petite rue, en plein centre, est très calme et posséde le charme de lieux un peu hors du temps où on aime s’eterniser.