Gili Meno : no man’s land paradise

Art Daily Fix Gili Meno (3)

Amoureux de la faune aquatique, apprenti Robinson Crusoe, serial workers épuisés, je crois que j’ai découvert votre île : Gili Meno.

Point de Full Moon Party comme à Gili Trawangan, point d’hôtel de luxe à profusion, juste des bungalows et de petites paillotes, ouverts sur l’océan, du sable partout à tel point qu’il est tout à fait possible de marcher pieds nus tout le temps…
Comme à Gili Trawangan, le matin , c’est l’appel du muezzin puis le chant du coq qui chasse Morphée et ça a quelque chose d’apaisant.

Évidemment, pas 36000 choses à faire ici si ce n’est du snorkelling et de la plongée, visiter le centre de protection des tortues, rattraper son retard de lecture tout en sirotant un jus de fruit frais sous un berugak (paillotte) pour céder à l’ambiance baba cool et refaire le monde.

Meno est une île qui conserve un côté simple, sans chichi, sans contrainte et authentique que j’aime découvrir dans mes périples, au même titre que Koh Lipe en Thaïlande ou Cuzco au Pérou.
Ici, on se sent libre de vivre comme on l’entend, à son rythme, sans stress ni culpabilité, où surtout au rythme des locaux qui ne sont point pressés : « coooooool brother « .
Si vos repas s’étalent sur 2-3 heures, c’est juste que le serveur a probablement amené le plat de votre compére une heure après le vôtre.
Normal et toujours avec le sourire bien sûr.

En haute saison, beaucoup de touristes résidant à Gili Trawangan viennent pour la journée, ils débarquent vers 10h pour repartir à 15h , je conseille donc de ne pas faire comme eux et d’y passer au minimum 1 à 2 nuits pour prendre le temps de faire le tour de l’île, faire quelques baignades sur les plages ouest qui sont totalement vides, sachant que les plus belles s’étirent du ponton jusqu’au sud de l’île avec des mangroves qui viennent apporter un peu d’ombre aux plus chaudes heures de la journée.

Ici, pas de voiture, scooter ou autre véhicule à moteur, seuls les vélos sont autorisés et les transports en communs se résument à de petites carrioles à cheval sorties d’un autre temps.
On les repère facilement aux tintements des clochettes arnachées à la monture.

Point de police également, et je peux vous dire que ça se remarque très rapidement !
Dans certains bars, on sert aussi bien des Sex on the beach que des Magic Mushrooms pour l’apéro, un peu comme à Cuzco au Mama Africa , la seule différence ce sont les pisco sour en guise de cocktail.

La balade sur la côte ouest peut se faire en fin d’après-midi pour voir le coucher de soleil sur Gili Trawangan et le Mont Agung avec un petit stop au warung Two Brothers pour ses excellents jus de pastèques et surtout la gentillesse de la patronne.
Confortablement installée sous un berugak , siroter son verre face à l’astre qui termine sa journée, n’a pas de prix.

Pour le snorkeling, les meilleurs spots sont au Nord pour avoir le plaisir de se retrouver nez à nez avec des magnifiques tortues et au Sud pour les coraux magnifiques.
Et puis, point besoin de bouteilles pour scruter les grands fonds, comme des droguées du grand bleu, nous ne pouvions pas démarrer la journée sans chausser masque et tuba et flotter pendant 2h et ressortir de l’eau comme saouls.

J’en ai encore des étoiles, ou plutôt du bleu,plein les yeux.

Art Daily Fix Gili Meno (5)

Art Daily Fix Gili Meno (4)

The Note Book

  • pour s’y rendre, il suffit de prendre la navette fluviale depuis Gili Trawangan ou Gili Air.
    Inutile d’acheter un billet à l’avance, ils ne les vendent que le jour même, ce qui leur permet de calculer le nombre de bateaux nécessaires pour assurer la navette.
    Comme partout en Indonésie, les horaires ne sont pas tenus à la minute prêt mais en gros les bateaux partent de Gili Air vers 8h30, font escale à Gili Meno à 8h45 et arrive à Trawangan à 9h30 pour repartir dans l’autre sens (9h45 à Meno, 10h à Air).
    L’après-midi, rebelote avec un départ à 15h de Gili Air.
    Tarif : 25 000 roupies par personne.
    Sachez que l’embarquement peut être plutôt mouvementé si vous avez vos bagages,  surtout quand vous avez de l’eau jusqu’à la taille ….
    Sachez également qu’il est possible de se rendre directement à Meno sans s’arrêter à Trawangan depuis Lombok ou Bali en prenant un speed boat le matin, ce qui donne la possibilité de prendre la navette de 15h pour Meno.
  • Logement : très peu d’hôtel de luxe, je n’en ai repéré que 2 ( le Mayamama et le Reef ).
    Les autres logements sont de petits hôtels ou lodges proposant des bungalows simples mais propres, le plus souvent avec une salle de bain en plein air.
    Dans cette gamme, le Mallias Child semble définitivement l’adresse à retenir ….mais à réserver très tôt, il doit y avoir au maximum 10 bunglows.
    En haute saison, les tarifs les plus bas vont de 400 000 roupies ( environ 25€ ) pour des logements à l’intérieur de l’île à 800 000 roupies ( 50€ ) pour des bungalows un peu plus confortables et en bord de plage.
  • Restauration : un grand restaurant ,celui de l’hôtel Reef,ou nous avons dîné un soir sachant que pour 2 personnes la note reste très raisonnable ( de l’ordre de 25/30€ au total ).
    C’était excellent.
    Pour les pizzas, je conseille le Bibi Café ( au sud du ponton ) où elles sont excellentes.
    L’ile dispose de 2 supermarchés pour se ravitailler en eau fraîche et également s’acheter de quoi faire un petit picnic sur la plage sachant qu’il est également possible de s’acheter fruits frais ( mangue , ananas , papaye ) et noix de coco sur la plage que les indonésiennes n’hésiteront pas à vous préparer.
    En haute saison. prix moyen du repas : entre 150 000 et 250 000 roupies ( entre 10 et 15€)
  • Snorkeling : pas besoin de palmes les courants sont assez doux.
    Par contre, je recommande les chaussures pour ne pas se faire mal aux pieds sur les coraux morts (petit rappel, il est interdit de marcher sur du corail vivant ;))
    Plutôt à marée haute ou à l’étal pour éviter de s’écorcher les pieds sur les mètres de coraux morts des premiers mètres et en tout début de la matinée car les après-midi la mer est assez agitée.

Art Daily Fix Gili Meno (2)

Art Daily Fix Gili Meno (1)

a3ed1-18082014-bali2blombok2bgili2btrawangan2bt2bisa2bts2b42

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse,
je vous propose d’essayer la routine…
elle est mortelle. »
Paulo Coelho