Borondo , poète des rues

a8af5-borondolondreslondon1

Chaque nouveau séjour à Londres est prétexte à la découverte d’un nouvel artiste de Street Art.
Borondo, j’en ai déjà parlé sur ce blog, notamment parce qu’il a laissé des traces de son passage  sur Bordeaux dans différents quartiers.

Au même titre que Vhils qui se sert de marteau piqueur et pioche pour creuser les murs, il me fascine par les différents techniques qu’il utilise pour ces œuvres et c’est d’autant plus bluffant quand on a la possibilité de les admirer en vraie.
C’est ce que j’ai pu faire lors de mon dernier passage à Londres puisque l’artiste était venu s’installer depuis quelques mois dans la ville et qu’il sème au fil de ses balades dans l’East End.

Il pratique notamment le glass scratching soit le grattage de verre à l’aide de spatule de métal et de peignes, en utilisant notamment 2 types de pratique.
Soit il trouve des magasins fermés aux vitrines peintes et en grattant il représente ce qu’il a en tête à l’instant présent, soit il peint lui-même en noir un mur illuminé de spot et laisse transparaitre la lumière en grattant.
Il peut aussi tout simplement peindre sur un vieux mur ou des supports portant les stigmates du vécu.

Au-delà des techniques, ce qui me touche le plus quand j’admire une de ses œuvres, c’est l’intimité de ces portraits, c’est la finesse des traits.
Comme beaucoup d’artistes de Street Art, Borondo s’inspire de personnages de son quotidien, d’inconnus croisés ayant retenu son attention et il retranscrit ce quotidien avec poésie et en même temps beaucoup de réalisme …une belle façon de dialoguer avec les lieux.

Né à Ségovie, en plein cœur de l’Espagne, c’est à l’issu d’études aux Beaux-Arts de Madrid, qui lui ont notamment permis d’apprendre à peindre à l’huile où dessiner au fusain, qu’il décide de s’exprimer plus largement sur les murs de sa ville.
Clairement marqué par les maitres espagnols classiques comme Goya, il propose sa propre vision du street art et ses propres techniques qui lui permettent grâce à quelques traits tirés à la bombe de faire apparaitre des visages mélancoliques.
Le rendu final est puissant et se glisse en même temps de manière très discrète dans l’environnement qu’il a choisi.

De plus en plus connu sur la scène internationale du Street Art, il a été exposé plusieurs fois, que ce soit à Rome à la galerie 999 ou à Paris à la galerie Itinerrance.
Voici quelques photos de ces réalisations à Londres lors de mon dernier séjour, ainsi que 2 vidéos réalisées par Fabiano Caputo où on le voit travailler.

Borondo Londres London La triade
La Triade
Borondo Londres London  Looking For
Looking For

b53c0-borondolondreslondon6

6c6fd-borondolondreslondon

 

IMG_0639