Du Salar d’Uyuni à la laguna Verde

Bolivie Sud Lipez

De mes divers séjours en Amérique du Sud, j’en garde 2 souvenirs principalement : Cuzco  et ses pisco sours et l’altiplano bolivien et ses lagunes aux multiples couleurs.

Perchées à plus de 4000 mètres, ces lagunes du bout du monde sont juste époustouflantes et revêtent des couleurs qui,  même si elles sont celles de l’arc en ciel, semblent à cette altitude totalement surnaturelles.

Quand on arrive de la Paz , capitale bolivienne, le 1er stop est pour le Salar d’Uyuni où pour notre part nous avions choisi de passer une nuit sur une petite île au milieu du lac de sel.
Du Salar, il est ensuite possible d’entamer une longue descende vers le Sud Lipez où au bout de quelques heures il est possible de découvrir ses 1eres lagunes.

On en prend de suite pleins les yeux et pourtant elles sont loin d’être à la hauteur de ce qui suit.
Pour ma part, lors de mes 2 virées dans cette partie du monde, quelque soit le moment de la journée et la luminosité, c’est la laguna Colorada, dont les reflets de l’eau vont du rouge orangé au rose tendre, qui m’a à chaque fois conquise.
Perchée à presque 5 000 mètres d’altitude, cette lagune  est un lieu magique et ce sont les algues présentes dans son eau qui lui donnent un aspect rouge sang, couleur qui au plus fort de la journée tranche avec le bleu du ciel et le blanc des dépôts de sel sur les berges.

Ces mêmes berges accueillent chaque jours des milliers de flamants roses qui, le bec dans l’eau, n’en finissent plus de parfaire leurs couleurs à grand renfort d’algues et de plancton.

Pour affronter le froid, un petit détour vers les aguas termales du salar de Chalviri avec des eaux de 35 à 40° s’impose et si vous vous débrouillez bien, vous pourrez vous baigner tout en admirant un superbe coucher de soleil…

Pour terminer, tout au bout de la route , côte à côte, la laguna blanca et la laguna verde avec juste au-dessus le volcan du Licancabur qui semble, tel un dieu tout puissant, veiller au calme des lieux.
Lors du 1er séjour effectué dans cette région, nous nous sommes retrouvés coincés, en panne, entre ces 2 lagunes.
Cela nous a valu de passer une nuit dans un refuge coincé entre les 2 lagunes.
Ce qui devait être une pure galère reste un souvenir hors norme et inoubliable.