La Tour Eiffel , above and below

Tour Eiffel Paris

Tour Eiffel Paris


La Tour Eiffel, cela fait des années que je l’aperçois lors de mes séjours sur Paris , parfois au loin dans les nuages ou juste à droite de la Tour Montparnasse depuis Montmartre , parfois tout prêt, là juste sous mon nez.
Comme un certain nombre de parisien, j’ai l’habitude de la surnommer la dame de fer.
Mais jamais, je n’étais grimpée jusqu’à son sommet.
Pas le temps, trop de monde, trop tôt ou trop tard, ou en retard …
Bref à chaque fois, une excuse s’était inopinément présentée pour m’aider à éviter ce qui me semblait être la corvée du séjour.

Mais, ce weekend, il s’agissait d’une première  découverte de Paris pour ma fille.
Oui, je sais, elle  a déjà bien parcourue le monde mais nos esprits tordus de globe trotteur font que nous pensons à chaque fois à l’amener toujours plus à l’est, ou toujours plus à l’ouest mais rarement à parcourir les belles régions de France.
Donc je savais que je n’y couperais pas et que ce serait probablement THE MOMENT du weekend.

Histoire d’optimiser mon temps, j’avais acheté mes billets sur Internet et choisis la matinée de dimanche matin, tôt, pour pouvoir admirer Paris dans la brume ….
Et comme nous sommes chanceuses, nous avons pu profiter de quelques rayons de soleil venus éclairer quelques bâtiments, dont les Invalides, comme s’ils satisfaisaient à une commande express d’un dieu quelconque.

La montée en ascenseur, la descente par l’escalier, la foule n’était pas encore trop dense et c’était parfait pour admirer ce majestueux bâtiment réalisé par Gustave Eiffel pour l’exposition universelle de 1889.

Difficile d’ailleurs d’imaginer les efforts qui ont dû être déployés pour construire cette tour de 312m  et je fus d’ailleurs bien étonnée d’apprendre que cela n’avait mis que 2 ans et 2 mois.

Au final malgré les hordes de touristes, elle distille un certain charme, une présence qui font que finalement on passe plus de temps que prévu en sa présence et une fois la visite terminée, on se surprend à la traquer entre les bâtiments et les arbres ….

Tour Eiffel Paris
Tour Eiffel Paris

Tour Eiffel Paris

Tour Eiffel Paris

Tour Eiffel Paris

Tour Eiffel ParisTour Eiffel Paris

Tour Eiffel Paris

Tour Eiffel Paris

Tour Eiffel Paris


Et si vous êtes tentés par d’autres balades dans Paris , je vous conseille :

– le village Charonne par une belle après midi
– la Butte aux Cailles pour l’esprit village
– la Rue Crémieux pour se sentir ailleurs
– le quartier Bastille pour y faire la révolution
– la Butte Montmartre pour goûter aux plaisirs de la Butte 

Publié par

Isa

Blog LifeStyle & Photographie ...Street Art, voyage,culture et Bordeaux en toile de fond.

30 réponses sur « La Tour Eiffel , above and below »

  1. Cela fait bien longtemps que je n'y suis pas allé, mais j'ai un léger vertige et l'ascenseur en biais pour moi c'est insupportable. Du coup j'avais pris les escaliers. Ce n'est pas si difficile…
    Sinon elles sont très belles tes photos.

  2. Je n'y suis montée qu'une seule fois, c'était à mon arrivée en France, je découvrais encore Paris comme une touriste. Puis plus rien… Mais tous les matins, pendant 3 ans, je passais devant pour aller travailler. En voyant tes photos je réalise la chance que j'avais 🙂

  3. ma préférée, ma star 🙂 je les yeux qui brillent et le sourire qui revient dès que je la vois même un tout petit peu 😉
    merci pour ces beaux clichés, j'aime tout particulièrement celle avec la tête de la Tour Eiffel dans la brume

  4. A la Toussaint, je me suis approchée d'elle pour la 1ère fois (moi la compagne d'un pur parisien ! ) et je …. l'ai prise en photo, c'est tout !
    J'ai toujours refusée de monter sur de la ferraille boulonnée… ( ai peur des trous-trous !)
    BIz

  5. C'est fou cette tendance qu'on a souvent d'aller aileurs, plus loin et de délaisser les merveilles toutes proches de chez soi.Ta fille a-t-elle été contente de cette découverte? Tu nous proposes une très jolie série de photos typiquement parisiennes en tous cas 🙂

  6. Vous avez eu raison d'en profiter à ce moment-là, la lumière est belle et douce. Les rayons du soleil sur les Invalides et la Défense… C'est magnifique ! Le premier cliché est vertigineux et sublime !

  7. Vous avez eu raison d'en profiter à ce moment-là, la lumière est belle et douce. Les rayons du soleil sur les Invalides et la Défense… C'est magnifique ! Le premier cliché est vertigineux et sublime !

  8. Comme cela me fait plaisir de la revoir de temps en temps.
    Il m'est arrivé de passer devant elle tous les jours lorsque je travaillais au Troca, et de ne pas lever la tête. Aujourd'hui que je vis à l'étranger, quand je rentre à Paris, je n'ai qu'une envie, la voir. A chaque fois d'ailleurs, je ressens ce que ta fille à du ressentir. Pourtant, je suis née et ai vécu mes 24 premières années près d'elle, sans jamais vraiment lui donner de l'importance …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s