9 mois ferme d’Albert Dupontel


9 mois ferme d'Albert Dupontel
J’ai longtemps hésité avant d’aller voir ce film … j’adore Sandrine Kiberlain mais suis plutôt hermétique à Albert Dupontel que ce soit dans un registre humour ou dans un registre plus sérieux.
Cet artiste a un ‘je ne sais quoi’ qui me met mal à l’aise …

Ceci dit, les critiques lues étaient tellement bonnes que je me suis décidée ce week-end et je ne le regrette pas, d’autant qu’un de mes plus gros fou rire lors de ce film, je le dois justement à ce monsieur et à son explication plutôt abracadabrante d’un supposé suicide par démembrement, ceux qui ont vu 9 mois ferme me comprendront…

Un fou rire qui m’a amené des larmes, chose qui ne m’était pas arrivé depuis un certain temps.

Sandrine Kiberlain campe Ariane Felder, magistrat et célibataire endurcie, victime d’un déni de grossesse qui se découvre brutalement enceinte de six mois sans avoir la moindre idée de l’identité du père.
Elle ne tarde pas à découvrir que celui-ci est Bob, un repris de justice incarné par Albert Dupontel, suspect principal d’un crime atroce, qu’elle avait rencontré dans la rue à la suite d’un réveillon trop arrosé.

Tandem jouissant et réjouissant, à partir du moment où ils se croisent pour la 1er fois, ç’est un non-stop de séquences loufoques, répliques percutantes, quiproquo et pépites d’humour noir.
Outre ce duo, les seconds rôles ne sont pas en reste avec notamment Nicolas Marié excellent en avocat bégayeur et des guest star comme Jean Dujardin, Terry Gilliam et Yolande Moreau dans des petits rôles clins d’œil.

Tout est exagéré, tout est absurde mais ça fonctionne … et c’est presque à regret qu’on voit la fin arriver.

Pour conclure, j’aurais bien aimé que ceux,  qui ont eu le plaisir de voir 9 mois ferme,  me conte la scène qu’ils ont préféré, par curiosité, juste pour savoir si c’est la même que moi.
Et pour les autres, je vous joins la bande-annonce, juste histoire de vous donner envie. 

Pitch : Ariane Felder est enceinte !
C’est d’autant plus surprenant que c’est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que d’après les tests de paternité, le père de l’enfant n’est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l’attend…