La peau s’affiche à Paris

LA PEAU S'AFFICHE STREET ART
Ce samedi, 7 artistes de streetart, Hopare, Niark, Opéra, Shaka, Skio, Skull et Tetar s’étaient donnés rendez-vous à la Place du Palais Royal à Paris dans le cadre de l’opération La peau s’affiche  organisée par le laboratoire LEO Pharma.
L’objectif était de sensibiliser le grand public à la kératose solaire, une affection cutanée qui constitue le premier signe de risque de cancer de la peau.
En 8 heures seulement, ces 7 artistes devaient relever le défi de créer un gigantesque collage constituant un être humain de 750m2.
Avec des rouleaux, des pinceaux ou des bombes, chaque artiste a customisé comme il le souhaite une partie du corps.
Certains semblait très concentrés comme Skull , Shaka ou Niark , d’autres l’ont joué collectif comme Opéra , d’autres ont marqué des pauses pour prendre le temps de discuter avec les passants comme Hopare.
Au début de l’après-midi, le collage semblait flou et puis petit à petit, au fil des heures, les dessins et les contours sont devenus plus précis.
Les styles de chaque artiste, dont les parcours et les sensibilités artistiques divergent, sont devenus plus flagrants.
Les formes géométriques de Tetar côtoyaient les ondulations harmonieuses de Skull tandis que Shaka affinait à coups de bombes et pinceaux les nerfs de la main qu’il était en train de représenter.
De son côté, Hopare finissait avec précision, à la bombe, et à petits traits,  son mandala.
Au final, une œuvre collective et  diverse à l’image de la peau de chacun, quelque soit sa couleur et son origine, tous ensemble pour un record du monde du plus grand corps humain collé et customisé.
LA PEAU S'AFFICHE STREET ART
LA PEAU S'AFFICHE STREET ART
LA PEAU S'AFFICHE STREET ART
LA PEAU S'AFFICHE STREET ART
LA PEAU S'AFFICHE STREET ART
LA PEAU S'AFFICHE STREET ART
 IMG_0164
IMG_0177

Publié par

Isa

Blog LifeStyle & Photographie ...Street Art, voyage,culture et Bordeaux en toile de fond.

25 réponses sur « La peau s’affiche à Paris »

  1. Merci pour ce magnifique reportage ! Quand le street art est comme ça, j'adore ! Et là on s'aperçoit de la différence entre le « graffiti dévastateur » et le graph. Tous ces artistes ont un vrai savoir-faire, une vraie technique te bien entendu un sensibilité propre. Le plus important en peinture, car il ne s'agit plus de reproduire, surtout à l'heure du numérique, mais à s'exprimer et à transmettre des émotions. Bravo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s