Alabama Monroe de F. Van Groeningen

Alabama Monroe de F. Van Groeningen

Alabama Monroe de F. Van Groeningen

Ce long métrage est un mélodrame intense dont le thème principal abordé est l’amour et ses complications.

Au départ, c’est l’histoire simple de deux êtres, un robuste cowboy flamand et une jeune femme multi-tatoué, qui se rencontrent par hasard, tombent amoureux et fondent une famille.

Seulement voilà, leur bonheur sera de courte durée.
En effet, ils vont devoir traverser une expérience douloureuse, la maladie de leur enfant, qui va remettre en question leur couple jusqu’à la crise existentielle.

Le film, tout en flash-backs, est extrêmement bien ficelé, très bien mené et d’une grande finesse.
Ces 2 personnages singuliers, dont l’amour est mis à très rude épreuve, émeuvent mais le film n’est jamais larmoyant car toutes les scènes entre les personnages sont empruntent d’une certaine pudeur dans leurs sentiments.

Et puis il y a quelque chose de magique dans ce film, l’âme de la country et du bluegrass y est omniprésente, elle cimente la vie de ces 2 marginaux, le cow-boy rêveur et la rebelle tatouée.

Cette musique accompagne, je dirai même fonde le film, car elle permet de voir l’évolution de la relation entre Elise et Didier, leur façon d’élever leur fille, de traverser les difficultés de la vie, et surtout elle apporte aux scènes un côté presque sauvage qui donne au tout un ton souvent exaltant malgré le sujet de fond.

Le casting est merveilleux, les acteurs ne jouent pas, ils vivent l’histoire, on y croit à 100%, on frissonne avec eux, on est projeté dans leur monde qui est aussi le nôtre, on compatit, on souffre avec eux, on aimerait les aider, apporter un peu d’espoir… Mais nous restons impuissants.


Alabama Monroe de F. Van Groeningen

Alabama Monroe de F. Van Groeningen

Alabama Monroe de F. Van Groeningen

Alabama Monroe de F. Van Groeningen

Pitch : Didier et Élise vivent une histoire d’amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de Bluegrass Country et vénère l’Amérique. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union fusionnelle naît une fille, Maybelle…

Casting : Johan Heldenbergh , Veerle Baetens 

Publié par

Isa

Blog LifeStyle & Photographie ...Street Art, voyage,culture et Bordeaux en toile de fond.

12 réponses sur « Alabama Monroe de F. Van Groeningen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s