La butte aux Cailles à Paris

La butte aux Cailles à Paris

Quand on a quitté la Place d’Italie, ses buildings et son tintamarre, qu’on abandonne l’Avenue bruyante, en tournant dans une des petites rues sur la droite, c’est un autre monde qui s’ouvre…

Un monde de silence, de temps enfouis, d’arbustes, de rosiers, et d’arbres fruitiers si on vient l’été.
La Butte aux cailles, ce sont des petites rues pavées, en pente, qui serpente et finissent par des culs de sacs.
Il faut savoir se perdre dans ces impasses fleuries, ces petits squares ou ces placettes ombragées.

Il faut surtout prendre son temps , admirer chaque lieu, chaque détail, s’immerger dans ce monde empli de vieilles d’histoires, petites ou grandes , s’assoir à une table d’un bar de la rue de la Butte aux cailles ou de la rue des Cinqs Diamants et disserter sur le temps qui passe, les illusions perdues ou les espoirs à venir …

Il faut allez flâner au hasard, le nez en l’air, et au passage admirez l’art de la rue, les pochoirs poétiques de C215 ou ceux impertinents de Miss-Tic, les portraits enfantins et romantiques de Seth, les portraits d’Obey Giant ou ceux gravés dans les murs de Vhils.

 
La butte aux Cailles à Paris
La butte aux Cailles à Paris

La butte aux Cailles à Paris

La butte aux Cailles à Paris
La butte aux Cailles à Paris
La butte aux Cailles à Paris