France Ha de Noah Baumbach

France Ha de Noah Baumbach

France Ha de Noah Baumbach

Petit budget, toujours à l’affiche depuis sa sortie début Juillet et encore 2 séances par jour, c’est ma technique pour repérer les bons petits films indépendants qui bénéficient d’un bon bouche à oreille et qu’il faut voir.
 
Frances Ha ne déroge pas à la règle et s’il y a un film à voir en ce moment, c’est bien celui-ci.
L’année n’est pas finie mais pour moi ce sera peut-être le film de l’année.

Au départ on se dit que le titre n’a rien d’attirant et que le réalisateur ne s’est pas foulé, que forcément un titre pareil, ça ne va pas scotcher les masses… mais la fin de l’histoire donne une explication et c’est probablement le clin d’œil le plus touchant du film et le plus représentatif de l’héroïne.

Frances Ha est aérien.
C’est une danse légère et douce, un transport complet des sens.
Frances est une femme inachevée, incomplète, qui cherche partout à se caser: dans un appartement, dans son boulot.
Mais pas dans sa vie sentimentale.

La plus grande question du film à mes yeux est comment affirmer son identité, cultiver sa différence, et se révéler au monde… elle  y arrivera à travers un parcours plutôt chaotique mais toujours empreint de bonne humeur et de gaieté.

S’il ne fallait citer qu’une scène , ce serait celle ou Frances court dans les rues de New York , cheveux au vent , heureuse avec en fond sonore Modern Love de David Bowie.

Et s’il ne fallait citer qu’un plan, ce serait le dernier, celui qui clôture magnifiquement l’histoire, celui qui explique tout, celui qui fait que comme les autres spectateurs vous ne partirez pas avant que les lumières se rallument au cas où, on ne sait jamais, le film ne serait pas fini …

Enfin , Frances Ha, c’est surtout Greta Gerwig, une comédienne brillante découverte l’année dernière  dans Damsels in Distress.
Etrangement jolie et fraiche, bizarrement drôle mais toujours de bon ton, cette actrice  a un boulevard devant elle.
Donc, déjà allez voir le film rien que pour elle.

France Ha de Noah Baumbach

France Ha de Noah Baumbach

France Ha de Noah Baumbach

France Ha de Noah Baumbach

Pitch : Frances rêve d’être danseuse, mais quand sa meilleure amie Sophie déménage, elle doit faire face à la réalité et prendre sa vie en main.

Avec : Greta Gerwig , Mickey Summer , Michael Esper
Durée : 1H26

Quelques critiques :
Cahier du Cinéma : Sous son charme presque volatil de film d’époque, « Frances Ha » dévoile un questionnement social et affectif nettement plus entêtant, et qui n’est pas le moindre des sortilèges de la muse Gerwig.

Le Nouvel Obs : (…) [« Frances Ha » est un] délicat cocktail de tendresse et d’humour, pétillant, étourdissant, assorti de musiques emballantes et, comme il sied à des personnages aussi attachants et à un décor new-yorkais sublimé à chaque plan, servi dans un noir et blanc somptueux.

Les Inrockuptibles : Tout l’intérêt du film réside surtout dans ce personnage un peu loufoque, perdu et pourtant obstiné, et dans l’interprétation très physique qu’en donne Greta Gerwig.

Télérama : Avec ce film américain, aigu et drôle, on plonge dans les tourments d’une génération qui a ­quitté l’adolescence depuis longtemps sans parvenir à accoster la terre ferme d’un hypothétique âge adulte.