Nemo’s Land



Ces derniers jours, mon âme vagabonde, je me promène dans les petites rues de mon quartier, le cœur léger, sans but.

S’installer à une terrasse de café , divaguer , refaire le monde avec les copines qui s’invitent à la maison ,
Croiser des amis de fac, oubliés depuis longtemps et laisser remonter tous ses vieux souvenirs en mémoire, ces moments sans responsabilité, sans boulot, où j’abordais mon existence avec une certaine envie de révolte naïve…
Je me souviens combien j’aimais la simplicité de ma vie à cet époque
Parce qu’elle était nouvelle, abordable, surmontable, belle en gros…

En ce moment, c’est un peu à nouveau ça ma vie, sans enfant jusqu’à début Aout.
Juste profiter de l’air du temps.
Du coup je crois que j’ai envie d’encore plus, probablement la faute aux amies qui me parlent de plongée et de fonds marins..
Je m’imagine à nouveau faire la sieste sous des palmiers, sentir les rayons de soleil sur ma peau,
J’ai envie de nonchalance, d’abandon.

Retourner à Kuramathi Island, sur Rasdhoo Atol au beau milieu des Maldives, un vrai paradis terrestre et aquatique avec un reef juste à quelques mètres du bord de la plage pour prendre son petit déjeuner tout en admirant les poissons …..

…. Un beau et doux rêve que de retourner dans cet endroit que j’ai tant aimé mais à moins de gagner le tirage Euromillions  , je ne vois point comment je vais parvenir à m’envoler à nouveau dans ce lieu paradisiaque dans les prochains mois.

Bref, cela ne m’empêche pas de fantasmer …
Je m’imagine après le petit déjeuner, me diriger vers le Dive Center pour la 1ère plongée de la journée,
m’enfoncer doucement dans le monde du silence, basculer plus bas sereinement vers le fond,
Puis , avancer sous l’eau, se sentir libérée de tous les tracas du monde terrestre , tout oublier,
Observer le lent bal des poissons, murènes léopard, poissons clowns, napoléon, lion fish, tortues et la variété du corail et des couleurs.
Et puis, chaque soir, à l’heure de l’apéritif, contempler les requins gris s’aventurer toujours plus prêt du bord…

Beau programme, non ? Qui m’accompagne ?