Indignez-vous de Stéphane Hessel

Je n’ai lu que très récemment Indignez-vous de Stéphane Hessel, bien longtemps après la tempête médiatique qui a entouré cet essai.
Il se lit très rapidement, en 2/3 heures maximum, le temps d’une soirée, c’est plié.
La méditation et l’analyse , de ce que l’on vient d’ingérer, est peut être un peu plus longue , quoique ..

Ceci dit, même si j’ai trouvé un certain intérêt à ce livre, celui de s’adresser à tous, j’avoue que je me suis posée une question tout au long de ma lecture.
Combien de personnes, ayant vanté les qualités de ces lignes, ou combien d’indignés l’avaient réellement lu car finalement Stéphane Hessel ne fait que rappeler avec panache des évidences : l’importance de la fraternité, la lutte contre les injustices et l’inégalité, l’appel à la conscience individuelle pour lutter contre les fléaux du capitalisme à outrance et l’apathie de notre société … etc.
Des évidences que j’ai en tête et que nous devrions tous avoir en tête sans devoir lire cet essai et je suis bien soulagée de ne pas avoir attendu ces quelques lignes pour m’indigner.

Du coup, je me suis dis que soit les ‘indignés’ et leurs supporters n’avaient pas pris reellement connaissance de cet essai , soit que la société allaient encore plus mal que je ne le pensais car à mes yeux il n’y a que des évidences et des préceptes que je tente chaque jour de mettre en oeuvre dans mon quotidien …
Limite, je me suis sentie vexée que l’on puisse me rappeler de telles vérités… comme à une gamine à qui on fait une leçon de morale. 


Alors , à ceux qui aurait oublié les principes d’humanisme qui doivent régir notre société , Indignez vous est une piqûre de rappel, une tape amicale sur l’épaule de la part d’un vieux briscard qui nous dit que l’indignation est nécessaire comme rempart à l’indifférence et au fatalisme ambiant.
Et une fois cette piqure faite , vous vous rendrez compte que tout le reste n’était que battage médiatique, et en ce sens bien bien loin de ce que Stéphane Hessel a voulu transmette comme message.