Coup de foudre à Portobello Road

J’aurais pu aller à Portobello Road un jour de marché, en plein rush ,  pour admirer les étals,
J’aurais pu y aller prendre un thé en plein afternoon à l’heure du thé,
J’ai fait le choix d’y aller un Lundi matin, tôt …. A l’heure ou les étals commencent juste à s’installer …

Il règne dans ce quartier de Londres  une ambiance un peu bohême, entre magasins d’antiquités, créateurs indépendants et disquaires caribéens.
Mais, finalement, la vraie curiosité, celle qui saute aux yeux immédiatement, ce sont les maisons géorgiennes pastellisées qui même avec un temps gris souris se détachent du paysage aussi surement que des tâches de peinture sur un linge blanc …
Un véritable arc en ciel qui lie l’exotisme de la communauté cosmopolite au bric à brac des antiquaires oû il est possible de chiner toutes sortes de petites choses, bijoux , chapeaux mais aussi affiches et vieux vinyles.

Portobello , c’est également de multiples références artistiques faites au quartier , plus ou moins connues , probablement car il a ce petit côté romantique qui fait son charme … de Dire Straits qui lui dédie une chanson, Portobello Belle,  de son second album Communiqué à Paul Coelhoqui en a fait le cadre de son roman La sorcière de Portobello en passant par les films L’apprentie sorcière des Studios Disney et bien évidemment Coup de Foudre à Notting Hills

Et puis au coin de certaines avenues, il est toujours possible de dénicher de petits trésors sur les murs ou de craquer pour quelques petites gourmandises comme celles de HummingBird Bakery  ou les cupcakes , so girly, sont une vraie tuerie !