Calcutta Flower Market


Cette semaine, j’ai eu mes premiers contacts avec l’association indienne qui doit me recevoir en Mai.
Je sais maintenant ce que je vais y faire pendant ces 4 semaines, je dois démarrer la rédaction d’un  projet d’un magazine présentant le but de l’association à destination de ses sponsors.
 
Commencer à préparer  ce voyage m’a remis en tête quelques souvenirs de notre séjour en Inde en 2002.

D’emblée, je me souviens surtout de notre passage à Calcuttaou redescendant des pentes de l’Himalaya, nous avions eu du mal à nous adapter à l’effervescence de cette ville.
Nous avions passé quelques heures à Howrath Station à essayer de voir où la suite de notre périple nous amènerait et à négocier des places de train avec air conditionné, à plus de 40° au plus fort de la journée, cela nous paraissait indispensable…

Et une fois habitués à l’activité frénétique des lieux, nous avions mis le cap vers le centre ville et le marché aux fleurs.

Un lieu tout simplement magique, pétri d’authenticité.
Marché populaire par excellence, des guirlandes de fleurs fraîches y sont vendues pour la puja (cérémonie d’offrande et d’adoration de la divinité).
Des kilos de fleurs et de pétales sont posés au sol dans des sacs.
Les couleurs sont éclatantes, tout comme les sourires des vendeurs.
Petites fleurs orange, jaunes, fleurs d’ibiscus, sont assemblées en guirlandes ou en compositions florales plus élaborées.
Sur  le sol, un peu partout trainent les fleurs fanées ou invendues…

Le marché est envahi par une foule d’Indiens préparant les colliers à offrandes et les bouquets de fleurs, la vue de tous ces gens qui portent des paquets sur leur tête, et qui pressent le pas, évoque un nid de fourmis…

Surement un des souvenirs les plus vivaces de ce pays tout en contraste …