Ma petite pomme



Parce que très récemment, une de ses citations, récupérée sur un blog (lequel ? peut être le votre ?) m’a scotché et donné à réfléchir, j’ai décidé de consacré un billet à Steve Jobs …

Alors tout d’abord, la citation : ‘Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure’ … ou comment recadrer immédiatement sa vision de la vie et se recentrer sur l’essentiel.

L’histoire d’Apple, je l’ai, comme beaucoup découverte assez récemment et pourtant je suis une inconditionnelle de la 1er heure, la geekette en devenir a très tôt craqué pour l’ipod , puis l’itouch, puis l’ipad …etc.

La petite pomme est donc née au 2006 Crist Drive à Los Altos en Californie de 2 papas , Steve Jobs  21 ans et programmeur de jeux vidéos chez Atari et Steve Wosniack ingénieur chez Hewlett Packard au début des années 70.
Le 1er prototype a été construit dans la chambre d’amis de la maison des parents de Jobs et c’est de là qu’est partie la belle aventure.
Premiers ordinateurs vendus  à 500$ et déménagement à Silicon Valley , le début d’une grande histoire…
Le nom de l’entreprise est une idée de Jobs qui est dans sa phase « pomme » de son régime et calcule surtout qu’Apple sera dans l’annuaire avant Atari… Voilà à quoi se joue la renommée d’une société ou d’une marque.
Sachez tout de même que Apple était déjà à l’époque le nom de la compagnie des Beatles , ce qui vaudra à la nouvelle société plusieurs procès pour violation de marque commerciale.  

En 1986 , pour de sombres histoires de lutte intestines en pleine période de crise du groupe  , Steve Jobs sera écarté de l’entreprise pendant presque 12 ans ,  puis rappelé lors d’un passage à vide de la société en 1997 et à partir de ce moment là , tout le génie créatif du californien s’exprimera : ipod , iphone et évidemment Ipad.

Steve Jobs, c’est également un personnage plutôt mystérieux et assez contradictoire.
Abandonné de ses parents biologiques, il refusera de reconnaitre sa fille pendant des années pour finir par le faire sous la pression de ses associés lors de l’introduction en bourse d’Apple.
Promoteur d’un ordinateur techniquement démocratique et financièrement inabordable, connu pour ses déclarations sur la liberté mais ayant créé le système le plus verrouillé qui soit ….
Inventeur d’une manière différente de concevoir l’entreprise mais faisant fabriquer ses produits dans des  usines chinoises aux conditions de travail particulièrement inhumaines.

Pour finir, il  a , lors d’un de ses nombreux discours , dit : «  la mort est notre destin à tous. Personne n’y a jamais échappé. Et c’est ainsi que cela doit être, parce que la mort est sans nul doute la meilleure invention de la vie. C’est ce qui la rend si importante. Elle efface l’ancien pour faire place au nouveau. »

Une belle image qui donne de l’espoir et envie de continuer à avancer quelque soit les obstacles.