L’odyssée de Pi d’Ang Lee



Le message de l’Odyssée de Pi ?
Probablement que chacun choisit de voir la vie comme il l’entend et qu’il suffit de peu de choses pour la rendre belle …
Le film est comme un conte merveilleux, c’est juste le mot de la fin qui nous replace dans la réalité, notre réalité.
Je n’aurais probablement pas autant aimé ce film sans ce clin d’oeil final.

J’ai longtemps hésité à aller le voir.
La bande annonce ne laissait pas découvrir grand-chose de l’histoire et je n’étais pas vraiment convaincue mais surement plus convaincue que pour les autres films à l’affiche Vendredi soir. 


Ang Lee joue avec nos rêves de gamins.
Qui n’a pas rêvé de voir une baleine faire un saut au dessus de l’eau ?
Qui n’a pas rêvé de nager au milieu de dauphins ?
Qui n’a pas rêvé de jouer avec un gros tigre comme on peut le faire avec un petit chat …
Ce film invite à la magie et à l’aventure et il faut bien l’avouer, la magie est passée, pas à tous les niveaux mais elle est passée.

Qu’a-t-elle de si géniale cette odyssée ?
Tout d’abord elle fait rire, un moyen de capter et captiver un peu plus le spectateur. 
Ensuite, visuellement, c’est une vraie merveille, le 3D est presque accessoire. La scène de la tempête est une des plus saisissantes que j’ai vues et surtout ressenties au cinéma. 

Le récit d’Ang Lee tente au départ de garder un cap réaliste , puis s’égare doucement , au gré de la narration du héros devenu adulte , de son imagination sans borne , arrivant à magnifier un récit au final plutôt horrible… 
Et c’est là que le récit de Pi est brillant , car il séduit le spectateur , l’émeut, le trouble, le perd pour au final totalement le surprendre… 



Pitch : Fils d’un gardien de zoo de Pondicherry en Inde, le jeune prodige Pi Patel embarque avec sa famille à bord d’un gigantesque cargo vers le Canada. Après un effroyable naufrage, il se retrouve dans un radeau de survie, en compagnie… d’un orang-outang, d’un zèbre, d’une hyène et d’un tigre du Bengale.
Avec : Suraj Sharma, Irrfan Khan, Adil Hussain… 
Genre : drame et aventure
Durée : 2 h 07 min