Zulu de Caryl Ferey


Amateurs de polars bien sombres, plongez-vous dans l’Afrique du Sud qui prépare sa coupe du monde avec Zulu de Caryl Ferey.

Guerre inter ethniques, drogue, violence, religions…
Comment en Afrique du Sud vit-on l’après Apartheid ?
Quelles sont les éléments de son histoire qui ont définitivement marqué le pays ?

En parallèle de l’énigme  policière, il y a une véritable réflexion sociale, politique et ethnique dans Zulu.

L’intérêt de ce roman est donc autant dans l’histoire policière que dans le portrait que dresse l’auteur de l’Afrique du sud et du rappel qu’il fait de son histoire récente.

Zulu se déroule à Cape Town, entre townships, plages paradisiaques, et quartiers huppés.
On y suit trois policiers soudés par une indéfectible amitié, sur  la piste d’un tueur d’une brutalité sauvage.
L’un est d’origine zoulou, et a quitté les ghettos suite au meurtre sauvage de son père et son frère par les milices noires vendues au pouvoir de l’Apartheid ,
L’autre est blanc, et a renié son milieu pour rejoindre l’ANC alors qu’elle était encore clandestine,
Le troisième, le plus jeune, est le seul dont le passé n’est pas marqué par la lutte raciale.

Ce roman trace une esquisse de l’Afrique du Sud qui fait froid dans le dos.
C’est flippant et fascinant à la fois mais cela ne donne pas envie de découvrir le pays si ce n’est à travers les livres de Caryl Ferey.
Un roman noir, certes, mais dépaysant au possible et absolument passionnant à lire.

4° de couverture : Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l’Inkatha, en guerre contre l’ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu’elles lui ont fait… Aujourd’hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l’Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d’Afrique, bat tous les records. Les choses s’enveniment lorsqu’on retrouve la fille d’un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch.
Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l’agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds… Si l’apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l’ombre de la réconciliation nationale…