Des îles en or

Je dis toujours qu’un voyage commence dès le 1er pas posé dans l’avion. 
C’est vrai que lorsqu’on monte dans ces géants d’acier et ces dieux de la technologie (du moins je l’espère), on ne sait jamais tout à fait quel sera le trajet… 

Parfois, on se surprend à guetter sa maison, son immeuble au décollage ou à l’atterrissage. 
Et durant le voyage, on s’imagine survoler la terre, peut être même les montagnes et voilà qu’ apparaît la côte, comme sous l’effet d’un enchantement. 

Au loin, une ligne blanche à peine décelable qui semble couper le monde en deux : le rivage. 
Et puis ces masses immenses, des îles et puis les rayons du soleil qui semble intervenir juste au bon moment pour prouver que rien n’est le fruit de notre imagination.
Juste en dessous, Railay, paradis caché mais malheureusement pas secret de la côte ouest thailandaises. 


On était juste avant crépuscule, ce moment qui donne un éclat métallique à tout ce qu’il touche.
Depuis l’avion, une mer d’or semble se révéler à travers les nuages.  


Bon dimanche à tous.