Les Mondes de Ralph

Qui est Ralph ? Quesako ?
Quels sont ses «mondes» ?
Rarement un Disney a fait l’objet d’aussi peu de pub, et du coup j’ai mis un petit moment à me décider à aller voir ce film avec ma fille.
Et puis l’affiche ne lui fait pas honneur et ne reflète pas l’ambiance du film.
Et c’est bien dommage car Les Mondes de Ralph est surement le dessin animé le plus chouette qui m’ait été donné de voir ces dernières temps.
Les dessins animés, c’est mon truc et quand ma fille a eu l’âge d’aller au cinéma , je me faisais une joie de trouver enfin un prétexte pour recommencer à aller en voir.
Depuis, nous ne ratons pas une seule sortie.

Et même s’il y en a un certain nombre que j’ai bien aimé , dont Les 5 Légendes , j’ai pris par contre un vrai plaisir à voir celui-ci qui est venu titiller une de mes cordes sensibles , mise en sourdine pour des problématiques de gestion du temps , à savoir mon goût pour les jeux vidéos.

Ce film conte la vie des super-héros et des super méchants de jeux d’animations mythiques , une vie avec un métier comme les autres dans la journée , et une vie en dehors du boulot quand ferment les portes de la salle d’arcade.
Ralph fait partie des super méchants et à ce titre, il  n’est jamais invité aux goûters d’anniversaire, il est victime de contrôles au faciès systématiques, il finit ses journées généralement seul à siroter une bière sans que personne ne prenne le temps de découvrir sa vraie nature de gros nounours.

De l’autre côté, la petite Vanellope , une petite fille, différente, buguée et mise à l’écart de son propre jeu.

La rencontre de ces 2 personnages va se faire dans un univers qui peut ravir nos papilles… rivières de chocolat, arbres en sucre d’orge et volcans de Mentos dans un lac de coca : les décors donnent vie à de vieux fantasmes de gosse d’un monde tout en bonbons. 

Ce film croustille de situations pétillantes et de  quelques gags visuels bien drôles. 

Je conseille vivement.


Pitch : Dans une salle d’arcade, Ralph la casse est le héros mal aimé d’un jeu des années 80. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose, être aimé de tous… Vanellope Van Schweetz quant à elle, évolue dans un jeu de course, fabriqué uniquement de sucreries. Son gros défaut : être une erreur de programme, ce qui lui vaut d’être interdite de course et rejetée de tous… Ces deux personnages n’auraient jamais dû se croiser… et pourtant, Ralph va bousculer les règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros… Ensemble, arriveront-ils à atteindre leurs rêves ?