London Calling !



Se balader à Londres sans s’immortaliser dans une des fameuses cabines téléphoniques rouges, c’est impensable et je n’y ai même pas pensé.
Dessinées par l’architecte Giles Gilbert Scott, en 1935, à l’occasion du jubilé du Roi George V, elles  sont indissociables du mobilier urbain britannique au même titre que les bus à impériale ou les cabs.. et puis j’adore les apercevoir dans les rues , cela apporte un certain exotisme à la ville. 

Evidemment, avec les téléphones mobiles, leur fréquentation est en baisse constante et elles apparaissent désormais comme partie intégrante du patrimoine anglais et du paysage londonien.
Si 11000 cabines environ sont toujours en service, BT, l’opérateur historique de télécoms britannique, en a proposées une soixantaine à la vente en avril dernier à partir de 2390 euros l’unité.
D’autres sont régulièrement cédées à la population pour une livre symbolique dans le cadre du programme « Adopte une cabine » afin de continuer à faire vivre ce patrimoine dans les villages.
Quoi de plus tendance qu’un salon avec une cabine téléphonique dedans ?
Certaines sont transformées en galeries d’art, bibliothèque, épicerie…D’autres abritent un défibrillateur, d’autres un aquarium..etc.
En juin dernier dans le cadre du Jubilé de la Reine Elisabeth, Art Box  invita 85 designers à relooker la « phone box » au profit de Childcare, une association caritative… Une galerie de réalisations où de grands noms du design et de la mode d’Outre-Manche, l’ont revisitée en l’habillant ou en la déstructurant … 
De la cabine London Calling , avec une photo de Joe Strummerdes Clash , en passant par la cabine-cirque pour terminer par la cabine TweetBox , signe des temps.