Tokyo de Mo Hayder

J’ai mis du temps à entrer dans ce livre, je m’y suis même reprise à plusieurs fois pendant ces 2 dernières années. 

Et pourtant, contre toute attente, j’ai aimé.

Le récit se découpe entre 2 histoires parallèles, celle d’une jeune fille qui débarque dans le Tokyo moderne sans un sou en poche mais avec des questions  et le récit de la guerre de 1937 en Chine. 

Dis comme ça, ça peut paraître inintéressant mais rapidement une ambiance très oppressante va se mettre en place et l’histoire qui va se dérouler sous nos yeux se révélera passionnante et particulièrement angoissante.

Le ton du bouquin est aussi partagé entre mégaglauque et poétique, contemplation et thriller, feuilles de ginko et viande crue.

On sort de là un peu plus sale qu’avant, un peu plus compréhensif envers certains crimes, et avec un peu moins envie de voir Tokyo si la Nurse est dans les parages.

Mo Hayder, est née à Londres en 1962.
Elle quitte sa famille à 16 ans et part au Japon à l’âge de 25 ans. Elle y vit pendant deux ans. Elle se rend ensuite à Los Angeles; et une fois de retour à Londres, elle commence à écrire. Pour cela, elle s’informe longuement et de façon studieuse sur la police et les médecins légistes. Deux ans plus tard, son premier roman, Birdman, est publié. Tokyo est publié quant à lui en 2005. Elle a reçu pour ce roman le Prix SNCF du polar européen et le prix des lectrices du magazine ELLE.

4° de couverture :
Quand Grey débarque à Tokyo sans attaches, argent ni bagages, elle a beaucoup à prouver et encore plus à cacher.
Sa rencontre avec Jason, pour lequel elle éprouve une fascination immédiate, est déterminante : il lui trouve un toit, une maison délabrée vouée à la démolition, et un emploi dans un club à hôtesses très privé.
Ses clients ? Des yakuzas et un étrange infirme accompagné d’une nurse à la silhouette monstrueuse?
Moeurs inavouables, violence, écrasant secret?
Ce nouvel univers est pourtant familier à Grey. Le but de son voyage ?
Retrouver un mystérieux film à l’existence contestée datant de l’invasion de la Chine par les Japonais. Un seul homme pourrait l’aider.
Un survivant du massacre qui refuse de répondre à ses questions