Le Caire


22 millions d’habitants, 3 millions de véhicules, un nuage de pollutions quasi constant au dessus de la ville … 
Des Klaxons en guise de fond sonore, 
Des immeubles construits en ordre dispersé et de manière plutôt indisciplinée, souvent inachevés … 
Le Caire semble dévorée par une urbanisation incontrôlable qui dévore tous ses quartiers.
Partout les immeubles en construction pullulent. 
Des rues souvent sales à part dans le quartier chic et résidentiel Heliopolis ou les palais de milles et une nuit des stars de cinéma égyptienne côtoie les bidonvilles et la misère. 









Le Caire moderne et le Caire ancien sont quasiment tout le temps en opposition ... 
Les statues trainent et trône un peu partout, devant un immeuble moderne , au coin d'une rue... 
Les vendeurs de fruits et légumes installent leurs étals à côté des bretelles d' autoroutes et les bouchers découpent la viande sur les trottoirs pas très loin d' immeubles rutilants ... 

Et pourtant, cette ville a ce 'je ne sais quoi' d'attachant... 


L'envie de la quitter est aussi forte que l'envie de la retrouver et la découvrir à nouveau.